Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir Section uniquement dédiée au jeu

Avatar de l’utilisateur
Murmure
Messages : 125
Inscription : 11 nov. 2018, 10:57

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Murmure » 01 mai 2019, 10:02

Par-delà l’enfer cosmique déchaîné par les aboleths vint la voix de Dharka Shaan. Matian s’arracha aux affres de ses pensées faites de démesure pour déposer ses yeux anthracites sur le visage de la drow.

Il n’avait pas oublié qui elle était et ce qu’elle avait fait. Il aurait dû la réduire en cendre ou se mettre à rire qu’elle s’adresse à lui en ces termes. Oui, Matian aurait fait cela. Mais était-il encore Matian ? Il se souvenait certes de tout, mais son regard vis-à-vis de ces événements passés avait déjà considérablement changé. Il avait l’impression d’observer la vie d’un autre, de trouver cet autre futile. Là sans doute était le danger, il perdait pied, se dépouillait des considérations personnelles, guidé soit vers l’éclatement pur et simple de sa conscience, soit vers des ambitions éminemment mégalomane. N’était-ce pas grisant de ressentir à même son esprit tant de puissance, tant de pouvoir ? Et chacun sait que le pouvoir corromps.

Le gnome ne dit rien. Les traits de sa figure creusés n’exprimèrent rien de précis. Il finit cependant par se lever. Il tituba, s’appuya à une paroi afin de retrouver son équilibre. Et il alla rejoindre Dharka. Elle disait pouvoir l’aider, qu’elle l’aide. Elle disait pouvoir le servir, qu’elle le serve. Elle lui offrait une corde à laquelle se cramponner.
Matian, svirfnebelin psychurge 3
PV 17/17 (seuil de blessure 5), DV 2/3d6, Initiative +2, VD 7.50m, CA 15
JS For +0, Dex +2, Con +3, Int +1, Sag +1, Cha +4
Emplacements de sort 1/4-0/2, Points arcanique 0/3, Déguisement 1/1
Sort actif : armure de mage

Dharka Shaan
Messages : 71
Inscription : 05 mars 2019, 15:54

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Dharka Shaan » 01 mai 2019, 14:09

L'elfe noire avait réajusté son équipement. Son armure épousait parfaitement les courbes de son corps et ne la gênait ni dans ses déplacements, ni dans ses courses. Les mailles parfaitement agencées et fixées n’émettaient aucun son à même de trahir sa présence. Elle fixa le bouclier confectionné par ses soins à son avant bras et attendit. Lorsque le gnome l'eut rejoint, elle se mit en marche, suivant la lente procession des nouveaux habitants de l'Inframonde.
Dernière modification par Dharka Shaan le 02 mai 2019, 23:09, modifié 1 fois.
Dharka Shaan Drow Guerrière | Ruffian Niv 3
PV 28/28 / Init +2 / Vit 9m / DV 3/3 (d10) / CA 15(17) / Intimidation +7
JS Fo +3 Dex +2 Con +4 Int -1 Sag +0 Cha +3
Épée longue +3 (1d8/1d10+1)
Arbalète de poing +4 (1d6+2 ) 9m/36 m

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

En parallèle

par Iris » 02 mai 2019, 22:22

Sur la colline

Levko, Yardan et Taliesin se retrouvaient ensemble aux pieds de l'ateak, à l'abri de la pluie de flammes grâce à la solidité de l'annexe et des constructions attenantes à l'ateak.


Dans la grotte

Taliesin, machinalement, suivit Dharka et Matian, dans un état d'absence tel qu'on pouvait se demander s'il n'aurait pas suivi n'importe qui lui paraissant un peu familier. A la différence des deux natifs de l'Inframonde, il utilisait le sort lumière pour voir dans les zones qui n'étaient pas éclairées.

Des racines d'Eana s'étaient développées en réaction à la menace stellaire et les survivants se réfugiaient. Non loin se trouvait les marches d'un temple souterrain.

Mais Dharka et Matian allaient vers un tunnel annexe qui se distinguait par des gravures étranges et inquiétantes. Il faisait très sombre et le chemin descendait ...


Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Dharka Shaan
Messages : 71
Inscription : 05 mars 2019, 15:54

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Dharka Shaan » 03 mai 2019, 10:54

Le tunnel vers lequel les guidait le gnome était plongé dans l'obscurité. Ce manque de lumière lui déclencha un petit soupir de contentement. Elle passa ses mains sur les reliefs tourmentés et recula de quelques pas pour avoir une vision d'ensemble sur la fresque. L'humain les suivait un peu à distance, éclairant ses pas afin de progresser plus facilement. Elle réprima son envie de lui trancher la main pour mettre un terme à cette luminosité superflue. La courte plaie qui lui barrait la joue le distinguait bien de son double mais elle n'aurait su dire si elle avait affaire à l’être original ou son émanation. Cette incertitude, plus que la menace potentielle qu'il représentait, l'irritait.
Dharka Shaan Drow Guerrière | Ruffian Niv 3
PV 28/28 / Init +2 / Vit 9m / DV 3/3 (d10) / CA 15(17) / Intimidation +7
JS Fo +3 Dex +2 Con +4 Int -1 Sag +0 Cha +3
Épée longue +3 (1d8/1d10+1)
Arbalète de poing +4 (1d6+2 ) 9m/36 m

Avatar de l’utilisateur
Murmure
Messages : 125
Inscription : 11 nov. 2018, 10:57

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Murmure » 03 mai 2019, 19:39

Matian avançait, sans savoir s’il guidait, ou s’il était guidé. Mais il avançait dans cette réalité qui lui paraissait presque éthérée. Il efflorait du bout des doigts les étranges symboles, alors que dans son esprit, porte ouverte en grand sur la démesure des arcanes consumant rien moins qu’un monde entier, raisonnait des émotions funestes, comme des pulsions, migraine ineffable, menaçant sa frêle conscience. Il était comme un verre en cristal à côté d’une cloche magistrale. Non, pas une cloche, c’était comme un chant, un grandiose opéra. Allait-il voler en mille éclats ? Ou allait-il parvenir à écouter ? N’y avait-il pas quelque chose de beau dans cette destruction flamboyante, cette puissance cyclopéenne ? Il touchait au divin !
Il porta une main à son crâne, presque surpris de le découvrir intact. Ses yeux glissèrent sur Dharka Shaan. Pour lui, elle existait à peine. Elle existait seulement parce qu’elle lui avait parlé et qu’il s’en souvenait.
Matian, svirfnebelin psychurge 3
PV 17/17 (seuil de blessure 5), DV 2/3d6, Initiative +2, VD 7.50m, CA 15
JS For +0, Dex +2, Con +3, Int +1, Sag +1, Cha +4
Emplacements de sort 1/4-0/2, Points arcanique 0/3, Déguisement 1/1
Sort actif : armure de mage

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Dans la grotte

par Iris » 03 mai 2019, 21:53

Dans la grotte



Les motifs avaient des formes souples, souvent courbes, comme humides ou molles. Ils s'associaient à des figures géométriques complexes, entremêlées en filigranes. Concevoir de tels entrelacs devait demander une extraordinaire capacité de projection et de représentation. C'était un esprit dont la pensée vagabondait sans perdre le fil de plusieurs raisonnements qui rayonnaient.

Pour Matian, ces choses avaient presque un sens. Il avait l'impression d'entendre des sensations frôlées de ses doigts, de voir ce qu'il sentait. C'était comme d'écouter une discussion de personnes parlant une langue étrangère et de saisir parfois un mot, et peu à peu davantage.

Le tunnel semblait d'une certaine manière être un jardin mental, la présentation de la créature qui habitait plus loin. C'était une forme de politesse que de s'exprimer avec tant de volubilité, de partager des cheminements de pensée auxquels elle tenait, dans lesquels elle se reconnaissait particulièrement.

En fait, c'était même un message plein d'optimisme, mais cette émotion devenait de plus en plus malsaine, de manière palpable.

De manière inattendue, alors que le tunnel aboutissait dans une vaste salle, il y avait là une stèle qui était d'un style totalement différent, analogue à l'architecture de l'arène. La douceur de ses lignes et l'ambiance apaisée qui s'en dégageait tranchait jusqu'à l'incongruité avec ce qui l'entourait. Cette pierre même, pour qui la touchait, exprimait un message télépathique :

" Franchis cette limite avec assurance uniquement. La trahison des aboleths fut cruelle, mais la démesure de leurs maléfices encore plus. La mémoire de l'horreur est périlleuse."

Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Murmure
Messages : 125
Inscription : 11 nov. 2018, 10:57

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Murmure » 04 mai 2019, 11:43

Matian, presque comme un somnambule, avait suivi le couloir jusqu’à cette pierre au limpide message. Franchir la limite avec assurance, tel était l’avertissement. Mais était-il capable d’assurance en cet instant ?
À peu de chose prêt, il était en état de dissociation, il évoluait sur deux plans, celui physique qui lui semblait presque irréel, et celui mental, tellement gigantesque. Il avait du mal à saisir ses propres pensées dans cette tumultueuse immensité, mais il n’en était pas pour autant passif ou contemplatif. Il réfléchissait beaucoup. Comprendre peu à peu la langue des aboleths, percer peu à peu l’un des grands mystères de ce monde, c’était une grisante expérience. De quelle sorte d’assurance avait-il besoin ? Devait-il être sûr de qui il était ? De ce qu’il voulait ? Ou ne voulait pas ? Devait-il être sûr de ce qui devait ou allait se passer ? De ce qui s’était passé ? Lorsque la pensée s’émancipait de la matière, du charnel, elle ouvrait mille perspectives, engendrait mille questions qui menaient vers autant de perspectives et de questions.
Le gnome se surprit toutefois à déceler de manière indubitable une certitude bien à lui, celle-là même qui l’avait poussé à entreprendre le pèlerinage, celle-là même qui lui avait inspiré le dessin de la spiral et l’envie d’y plonger. Il en avait assez d’avoir peur. Et ce dont on avait le plus peur, c’était de ce qu’on ne connaissait pas. Il avait besoin de tout comprendre, tout savoir. Peu lui importait où cela aboutissait, le plus important, c’était la démarche. Il devait franchir la limite, quel qu’en soit les conséquences. S’il devait payer de sa vie, ou de sa lucidité, s’il devait changer à jamais, devenir le pantin des aboleths ou un dangereux assoiffé de pouvoir, ainsi soit-il. Au moins était-il certain de cela.

Et ce fut ainsi que sans plus tergiverser, il franchit la limite.
Matian, svirfnebelin psychurge 3
PV 17/17 (seuil de blessure 5), DV 2/3d6, Initiative +2, VD 7.50m, CA 15
JS For +0, Dex +2, Con +3, Int +1, Sag +1, Cha +4
Emplacements de sort 1/4-0/2, Points arcanique 0/3, Déguisement 1/1
Sort actif : armure de mage

Dharka Shaan
Messages : 71
Inscription : 05 mars 2019, 15:54

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Dharka Shaan » 04 mai 2019, 19:51

L’elfe noire se tenait non loin du gnome et de la stèle. Lorsque celui ci s’engagea plus en avant, elle lorgna en direction de l’humain et rejoignit le petit être à l’esprit tourmenté.
Dharka Shaan Drow Guerrière | Ruffian Niv 3
PV 28/28 / Init +2 / Vit 9m / DV 3/3 (d10) / CA 15(17) / Intimidation +7
JS Fo +3 Dex +2 Con +4 Int -1 Sag +0 Cha +3
Épée longue +3 (1d8/1d10+1)
Arbalète de poing +4 (1d6+2 ) 9m/36 m

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Dans la grotte

par Iris » 04 mai 2019, 21:02

Dans la grotte

Taliesin hésitait à suivre en percevant l'avertissement.

...

En allant plus loin, les aventuriers ressentent que l’espace ici visité est une vérité qui condense en un lieu des dispositifs qui existèrent à plusieurs endroits par le passé, avec possiblement des variantes.

Il y a là un lac souterrain dont les eaux sont noires et les rivages façonnés des mêmes sculptures organiques que le tunnel. Elles évoquent un monde différent, obéissant à d’autres règles, abritant d’autres formes de vie. La surface liquide surtout est déroutante car elle semble refléter un ciel étranger, un monde couvert en grande partie de lourds nuages ; au travers de rares trouée on devine des étoiles plus rares que dans le firmament visible depuis la surface d’Eana. La scène du miroir aquatique dessine aussi quelques lumières laiteuses dessinant la silhouette d’un ateak et de quelques constructions dans le style des Voyageurs. Ils avaient visité ce monde sans soleil.

Au plafond, au-dessus du centre du lac, des structures évoquent des nids à l’envers, pendant, dans lesquels des créatures sont suspendues et retenues par des liens de tentacules pâles. On discerne notamment la silhouette de jeunes dragons, inertes, inconscients. En-dessous de chacun d’eux, dans le reflet de l’autre monde, un aboleth en grande concentration. L’exercice mental des aberrations, d’un monde à l’autre, est intense. Leur esprit s’étire et glisse progressivement, d’un monde à l’autre – forme translucide, vaguement luminescente.
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 542
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde. chap. 02-02 . La triade du renouveau - Le seuil du désespoir

par Etmer_Fachronies » 05 mai 2019, 00:44

En transe, Yardan ouvrit doucement la main. Le pendentif fila entre ses doigts. Il tomba dans la vasque, presque sans bruit...

Rien ne se passa.

Le moine attendit encore. Toujours rien.

Un sourcil relevé, Yardan regardait le réceptacle sans vie. De toute évidence, il avait raté quelque chose.

A son côté, Levko s'avança vers l'urne, plein de conviction. Il y déposa son épée tant appréciée, et attendit à son tour. Une fois encore, ce fut sans effet.

Le moine secoua la tête, perplexe.

[Arolave] - Draaz nous assiste, route fausse nous est laissée à arpenter. Savoir inconnu nous fait défaut, et présents dons ne servent guère.

Il ramassa son précieux pendentif, et le remis prestement autour de son cou.

[Arolave] - Mais où donc fil des logiques s'égare-t-il ? Gestuelle de dame Caliobé se doit d'être guide nôtre en cet instant d'errance.


Alors qu'ils réfléchissaient, Kaan'an les rejoignit dans la salle annexe. Bien que fatigué, le Drakéïde s'engagea à son tour devant la vasque de pierre. Il y posa quelques uns de ses vêtements, sembla se concentrer un temps, puis fit apparaître une dague pour s'entailler la main.

A la grande surprise des trois autres, le portail apparu presque instantanément.

L'homme-dragon fit un étrange signe de la tête aux restants, puis s'en fut dans le portail luminescent.

[Arolave] - Signe lancé n'était guère annodin, souffla le moine. C'était tête qui était pointée... Ou peut-être esprit sien...

Le moine claqua des doigts sous la révélation.

[Arolave] - Levko, errance fut bien nôtre. Épreuve Sacrée n'évoque pas possession matérielle, mais au contraire acquis spirituels !

Yardan sourit. L'énigme de cette salle s'illuminait sous un jour nouveau.

Mais alors que le moine s’apprêtait à mettre son idée à l’œuvre, l'imprévu s'invita de nouveau dans la petite salle. Une pâle figure éthérée venait de se matérialiser devant eux. Le disciple du Commencement écarquilla les yeux. C'était Kru'ul, le petit gobelin qu'il avait secouru quelques instants plus tôt, avant qu'ils n’entament tous leur folle ascension vers le portail. Vêtue d'un simple pagne, l'apparition arborait un grand sourire serein.

[Svirfnebelin] - Salut ! Finalement, je crois que je vais vous laisser continuer sans moi. J'ai trouvé ce que j'étais venu chercher et compte bien profiter des derniers instants de ce monde ! Alors bonne chance à vous ! Passez mes salutations au lézard et à l'araignée si vous les recroisez !

Puis, sans attendre d'avantage, le fantôme s'en retourna, et se dissipa comme fumée au vent.

Portant une main ouverte devant son visage, Yardan se signa doucement, et se mit à psalmodier une prière de Jishim Saadar, son île natale. Car oui, son instinct le lui soufflait, c'était bien l'âme du gobelin qui s'était manifestée à eux.

En cette heure sombre, Kru'ul avait trépassé. Comme Xanthut, parti encore plus tôt. Deux quêteurs s'en étaient allés, partis au-delà du voile de Mort vers leur dernier voyage.

[Arolave] - Où que repose corps qui est vôtre, puissiez-vous reposer en paix, ô sire Kru'ul. En brave vous avez quêté Savoir et Lumière, et pareil effort toujours se pâre d'éloge. En Brave reposerez-vous donc. Puisse les égides de Mort louer le Requérant que vous fûtes. Puisse la Balance vous être favorable à l'heure du Jugement.

Le moine ferma les yeux, et ouvrit ses deux bras dans l'air saturé de fumée. Il resta un instant ainsi, immobile, puis se détourna. Le gobelin n'était plus, et eux s'en devait de partir.

Yardan avança de nouveau devant la vasque. Chose surprenante, des mots semblaient s'y être inscrits, des mots qui n'y étaient pas l'instant d'avant. Un signe des Divins ? L'adepte du Geste décida de les lire à voix haute, tant pour lui que pour Levko et Taliesin.

[Arolave] - Ici règnent la mort et le désespoir. Laisse tout ce qui te retiens. Délie-toi de tout ce qui n’est pas essentiel.

Le moine hocha la tête. Cela concordait.

[Arolave] - Présente salle à l'épreuve soumet essences des Requérants, tant physiquement que mentalement.

Le moine réfléchit intensément. Son idée première, à savoir se séparer de son collier du Dragon, n'avait pas fonctionnée. Il s'était trompé, tant dans la forme que dans le fond. Les chaînes qui retiennent... Il se devait de les identifier, et ce au regard de ce qu'il avait apprit ici, en ce lieu révélé par les Divins.

Le moine sourit tristement. Pour lui, fidèle sans faille des doctrines de foi du Dieu-Dragon, la remise en cause n'était pas quelque chose qui allait de soi. En effet, si la Grande Roue présidait aux destinées, ainsi se creusait le Sillon de chacun. Si une chose arrivait, c'était un fait nécessaire. Le propre du Vertueux était d'en prendre parti, et d'aller de l'avant. Le Grand Tout n'était qu’Épreuve, qui chaque jour s'en venait forger âme et corps du Requérant. Les chaînes n'existaient pas, car c'étaient en fait des marches sur lesquelles s'appuyer pour avancer.

Non, cela ne se peut. Yardan sentait qu'il faisait fausse route à réfléchir ainsi. L’Épreuve commandait l'introspection, et la découverte de chaîne qui toujours bloquaient l'avancée de l'être.

Il décidé donc de réfléchir autrement, et s'en référa aux fondamentaux de son ordre. Lentement, il se remémora l’Étoile des Dix Vertus. Connaissance. Effort. Piété. Courage. Humilité. Droiture. Épreuve. Tempérance. Sagesse. Passion. Chacune d'elle avait un rôle dans la Voix du Requérant. Draaz, Dieu-Dragon de l'Accomplissement, avait pavé le chemin pour qui souhaitait voir au-delà des apparences, et ce chemin impliquait une quête perpétuelle de perfection.

En ce lieu, en cette heure, Yardan pouvait-il se targuer d'être à la hauteur de cette exigence ? Non. Ce n'était pas le cas. Avec ce que les Dieux lui avaient montré aujourd'hui, il devait se rendre à l'évidence. Pour lui qui s'était forgé de certitudes quand au monde et à ses acteurs, il devait faire preuve d'humilité, et reconnaitre son erreur.

En vérité, il ne savait rien.

Il ne connaissait qu'une image du possible. Un vernis fin et brillant, plaisant à voir mais qui occultait l'immensité du Grand Tout. Le monde était bien plus vaste, bien plus grand que ses certitudes et ses expériences ne lui avait soufflé. La destruction du paradis originel, le cataclysme, le sauvetage des premiers nés... tout ceci était des pièces importantes, sur un échiquiers plus vaste encore. Oui, il ne savait rien. La connaissance était la première des Dix Vertus. Jusqu'à ce jour, il pensait l'avoir comprise, il pensait l'avoir suivie... mais c'était une illusion.

En cette heure, Yardan devait faire le deuil de ses fausses certitudes. Il avait jugé trop vite. Sa foi, la sagesse des Paroles des premiers Prophètes, ses clefs mêmes de la compréhension du monde, tout cela était une force sur laquelle compter. Mais se reposer sur cette force sans questionnement pouvait mener au pire. A l'aveuglement. Toujours, les Dix Vertus se devaient d'être respectées, et ce même au prix des illusions perdues.

Mortifié par le poids cette révélation, Yardan regarda la vasque vide. Oui, il s'était bercé de confort, et s'était égaré sans le savoir. A partir de ce jour, il se devrait de chercher plus avant la vérité, être humble et franc, sans laisser miner sa quête par des préjugés ou des faux-semblants.

En pensant échapper à l'Enfer de l'Ignorance, il avait cédé aux trois Enfers de l'Orgueil, du Contentement et de l'Absolu. Cela ne devait plus se reproduire.

Yardan ramassa une poignée de poussière au sol, et la laissa tomber dans l'urne. Cela, et le poids immense que représentaient ses certitudes perdues. En cette heure, seule sa compréhension nouvelle comptait.

[Arolave] - Sire Levko, si permission est mienne...

Mais alors que le moine allait presser sa main contre le tranchant de la rapière du sicaire, un portail lumineux se dessina. Verser son sang n'était pas requis.
Dernière modification par Etmer_Fachronies le 05 mai 2019, 09:48, modifié 1 fois.
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 4
CA 15 - PV 31/31 (4d8) - DV 2/4 (d8+2) - Points Ki 4/4 - Héroïsme 3/3

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

Nous sommes le 24 mai 2019, 16:10