Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver Section uniquement dédiée au jeu

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 752
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par Pwyll » 07 mai 2019, 15:15

Même s'ils avaient sans doute changé, chacun à leur manière, ils restaient aussi profondément les mêmes. Levko se proposait de partir en avant alors qu'ils suivaient une abeille guide. Il voulait toujours maîtriser la situation, prendre les devants, ne pas se laisser surprendre. En un sens, c'était réconfortant, bien plus qu'une bande d'individus qui seraient devenus des étrangers à eux-mêmes.

Arolave "Une fée... je n'ose pas trop y croire, Levko, on verra bien si c'est le Khérub qui l'envoie ou... On verra."
Gaspardin Pied-Devant, Halfelin Paladin Niv 4
PV : 36/36 / Dépl. 7,5 m / CA 18 / Discrétion +8 / Sorts dispos : 3/3
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 4
PV : 23/31 2niv fatigue+poison / +6/D4+4 CA 17 DV utilisés : 3/4 JS : FO-1 DE+3 CO+4 IN-1 SA+3 CH+6

Avatar de l’utilisateur
denkaii
Messages : 95
Inscription : 18 déc. 2017, 15:32
Localisation : Près de Chalon s/S

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par denkaii » 07 mai 2019, 19:45

Kaa'an ne comprenait pas un traître mot de ce qui se discutait devant lui, et se sentait reconnaissant que Caliobé prenne le temps de traduire quelques phrases importantes.
Poursuivant dans sa tâche, il se retournait régulièrement, regardant l'Ateak qui s'éloignait. Le petit groupe n'avançait pas bien vite, aussi avait il le temps de penser un peu. Le fait que personne n'ait traversé le portail après plusieurs minutes était inquiétant. Étaient ils seulement quatre à avoir réussit l'épreuve ?
Il espérait que ceux restés de l'autre côté trouveraient un moyen d'avancer, eux aussi. La pluie de feu ne serait sans doute pas éternelle, et si le lieu ou lui même se trouvait représentait Eana après le cataclysme, cela signifiait que l'Ateak avait survécu à la fin d'une ère, et au temps. Ils devaient donc toujours pouvoir l'emprunter de leur côté. Tout espoir n'était pas perdu.

[Elfique]-"Caliobé... L'endroit d'où je viens, le Rashamangekr, est un archipel composé d'îles volcaniques. Des déluges de feu transforment souvent des pans entiers de montagnes en tas de cendre. Je ne m'y connais pas beaucoup, mais je sais que bien utilisées, les cendres volcaniques qui suivent une éruption peuvent rendre la terre très fertile. Si cette petite abeille est parmi nous, cela veut peut être dire... qu'une variété de plante telles que nous les connaissons à survécu à tout cela, et s'est développée ? "

Kaan'an ne pouvait pas vraiment prouver ce qu'il avançait. Néanmoins, il ne trouvait pas cela plus étrange que le fait qu'une abeille soit encore en vie après tout ce qu'il c'était passé.
Errukt’Kaan’an, Drakéide Ensorceleur Draconique 2
PV 12/16 , DV 2d6, Initiative +2, VD 9m, CA 15
JS For +0, Dex +2, Con +4, Int +0, Sag +0, Cha +5
Emplacements de sort 3/3, Points arcanique 2/2
Sort actif : /
Fatigue:1

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Précision temporelle

par Iris » 07 mai 2019, 22:06

A mesure qu'ils découvraient la colline et l'épaisseur des couches de cendre, tout autant que l'ancienneté des dépouilles, il apparaissait que le cataclysme qu'ils avaient vécu voilà quelques dizaines de minutes tout au plus, datait ici de plusieurs mois au moins. Le soleil n'avait pas reparu et les quelques gouttes d'eau qui tombait parfois du ciel en une légère bruine -- heureusement intermittente -- était anormalement acides.

Si les cendres volcaniques pouvaient nourrir la vie au Rachamangekr, il manquait ici beaucoup d'ingrédient, et parmi eux le soleil, la chaleur et l'eau douce.

L'abeille vaillante guidait les pèlerins au travers de l'ancienne forêt devenue sombre et lugubre, parsemée de mares aux eaux acides. Non loin des choses semblables à des anémones marines anthracites s'agitaient comme prises de convulsions, puis se dissimulaient en elles-mêmes, prenant la forme de sortes de pierres tordues. Oui, il existait des formes de vie à la surface de ce monde lugubre, mais que fallait-il en penser ? Le contraste avec l'abeille à l'éclat doré était saisissant.

L'hymenoptère restait à bonne distance de cette faune-flore d'un monde sans lumière, demandeur de conditions de vie incompatibles avec celles des natifs d'Eana.

A un moment, le petit insecte se posa dans ce qui ressemblait presque à une clairière de troncs pétrifié de fougères arbustives géantes. Elle paraissait creuser, mais ses modestes moyens lui rendaient la tâche délicate.
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 542
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par Etmer_Fachronies » 07 mai 2019, 23:22

A mesure qu'ils avançaient à la suite de l'abeille, la noirceur du monde dévasté s'étalait de toute son horreur. La forêt autrefois verdoyante avait cédé place à un cimetière de souches calcinées, tristes stèles posées sur un marbre de cendres froides. Les flaques d'acides éparses étaient un cauchemar pour l'inattentif, et l'obscure clarté qui perçait ceignait les cœurs à vifs des survivants.

Le plus inquiétant, dans ce cataclysme désormais figé, étaient ces formes étranges qui semblaient se mouvoir dans les ombres du jour perdu.

[Arolave] - Prudence est mère de sûreté, chuchota Yardan aux présents. Chimères qui s'agitent ci-devant ne sont guère source de quiétude.

Fort heureusement, les silhouettes fantomatiques ne semblaient pas s'intéresser à leur petit groupe. Mais pour combien de temps ?

Le moine secoua la tête. Le précédent repos à l'ataek lui avait fait du bien, il se sentait prêt à braver de nouveau le danger. Mais ses compagnons n'était pas aussi chanceux. Si Levko semblait bien maître de ses mouvements, Caliobé, que Yardan soutenait toujours, n'était pas encore remise, et Kaan'an tremblait par moment sous la morsure du vent cru.

Oui, éviter la confrontation brillait comme le choix le plus judicieux en ces marais sordides d'asphalte et d'acide.

Soudain, au beau milieu d'un arc de bois consumé, la petite abeille s'immobilisa. Elle s'évertua alors à... à... à creuser le sol ?

[Arolave] - Regardez, guide luminescent s'en est fini de virevolter, et s'attaque à tâche redoutable. Veillez les alentours, présent disciple s'en va partager fougueux labeur sien.

Yardan déposa aussi délicatement que possible Caliobé contre un monticule de fortune, et récupéra un morceau plat de bois noirci qui trainait là. Il se servit alors de sa pelle improvisé pour creuser, à la suite de la petite abeille courageuse.

Draaz l'assiste, quel étrangeté se terrait en ce sol stérile ?
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 4
CA 15 - PV 31/31 (4d8) - DV 2/4 (d8+2) - Points Ki 4/4 - Héroïsme 3/3

Avatar de l’utilisateur
Atorgael
Messages : 491
Inscription : 31 mars 2016, 22:43
Localisation : Meximieux

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par Atorgael » 08 mai 2019, 01:05

L'abeille s'était arrêté pour ... creuser ? Bah, pourquoi pas, ces derniers jours avaient été riches en nouveautés et incongruités pour le roublard qui finissait par ne plus s'étonner de rien.

Levko continua de surveiller les alentour pendant que Yardan creusait à son tour. Bien lui ne prit car il ne tarda pas à signaler aux autres une énorme créature, hybride improbable entre une plante marine et une créature issue des pires cauchemars.
Elle se rapprochait lentement d'eux, trainant son corps visiblement peu adapté au déplacement terrestre.

[Arolave] " Si y'a une planque là-d'ssous, t'as intérêt à faire vite Yardan ! "

Levko sortit sa rapière et commença à s'écarter du groupe. S'il pouvait attirer son attention sur lui ça permettrait aux autres de se mettre à l'abri. Caliobé semblait toujours privée de sa magie et le drakéide... bah... n'avait pas montré de quoi il était capable pour le moment à part discuter en elfique. Levko ne comptait pas sur lui pour les aider.

Il avança prudemment, prenant garde à ne pas tomber dans un piège mené par d'autre de ces créatures. Il savait pouvoir les distancer si besoin mais il espérait tout de même qu'il n'aurait pas à en arriver là. Il garderait une distance d'une quinzaine de mètres au moins avec la plante créature car il ne savait pas de quoi elle était capable et voulait éviter toute confrontation directe.
Levko - Roublard 4
DV:4d8 2/4 - PV 26/31pv - 0 niv Fatigue - CA 14 - 3/3 pts héroisme

Rapière +5 - 1d8+3 perforant ; finesse
Arc court +5 - 1d6+3 perforant

Atq sournoises : 2 +2d6 / Fulgurance sournoise / Roublardise

Mon site pour Dragons

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

L'anémone aberrante

par Iris » 08 mai 2019, 09:48

La chose désignée par Levko était encore à une dizaine de mètres et avançait lentement, apparemment à la moitié de la vitesse d'un humanoïde de taille moyenne. Elle ressemblait à... une anémone marine ? avec une base approximativement conique et souplement mouvante qui se déplaçait un peu comme une limace, le tout surmonté de longs et énergiques tentacules qui semblaient aptes à guide la nourriture vers une gueule au sommet de la créature.

Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
denkaii
Messages : 95
Inscription : 18 déc. 2017, 15:32
Localisation : Près de Chalon s/S

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par denkaii » 08 mai 2019, 09:57

L'intonation de la voix de Levko rendait un sentiment d'inquiétude et d'impatience, Qui mit Kaan'an sur ses gardes. Heureusement pour lui, les humains étaient du genre à laisser transparaître leurs émotions dans leurs discours.
Le Drakéide regarda dans la direction vers laquelle l'homme à la rapière était tourné, mais n'y vît pas grand chose sinon une formes sombre. Bien que leurs yeux se furent habitués à l'obscurité régnant dans cette forêt, il y avait une limite à ce que Kaan'an pouvait percevoir.

Il prît un morceau de charbon gisant au sol et murmura quelques mots.

[Draconique]-Viintaas Kun...


Une lumière blanche enveloppa le bois calciné, repoussant les ombres de la forêt, et révélant une étrange créature, dont le Drakéide n'aurait sût dire à quel règne animal elle appartenait.
Errukt’Kaan’an, Drakéide Ensorceleur Draconique 2
PV 12/16 , DV 2d6, Initiative +2, VD 9m, CA 15
JS For +0, Dex +2, Con +4, Int +0, Sag +0, Cha +5
Emplacements de sort 3/3, Points arcanique 2/2
Sort actif : /
Fatigue:1

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 542
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par Etmer_Fachronies » 08 mai 2019, 10:00

[Arolave] - Si y'a une planque là-d'ssous, t'as intérêt à faire vite Yardan !

Lemoine hocha la tête à l'injonction de Levko, concentré sur son travail. Si leur compagnon les hélait ainsi, c'est qu'un danger devait se faire jour. Il s'activa plus prompt encore avec sa pelle improvisée.

Au deuxième coup, il aperçu quelque chose qui... semblait briller ?

Il plongea sa main dans les gravats, et en retira... une petite graine.

C'était une graine de tilleul, encore étonnamment verte. Yardan avait beau avoir perdu son kit d'herboriste, il la reconnu assez vite. Elle avait encore ses ailettes à l'arrière, et devant, au bout d'une courte tige, pendait la graine de l'arbre.

Cependant, ce n'était d'évidence pas une simple graine. Lorsque l'adepte du Geste ouvrit sa main souillée de terre et de cendres, une lumière profonde rayonna entre ses doigts, éclairant les alentours d'une douce lueur réconfortante.

[Arolave] - C'était donc de pareil legs auprès duquel tu soupirais, ô frêle apidé ?

Le moine regarda ses compagnons présents, et hocha la tête.

[Arolave] - La Grande Roue nous a mené au faîte de présent Sillon, annonça-t-il, continuer est désormais lot nôtre.

Soudain, Kaan'an s'agita, et lança un sortilège. Sous la lumière conjuguée de la graine et du sort de l'homme-dragon, Yardan aperçu la menace. A une dizaine de mètre, une créature tentaculaire, parfaitement adapté à cet environnement crépusculaire dévoyé, faisait mouvement dans leur direction. La bête se trainait vers eux, pataude mais non moins dangereuse.

[Arolave] - S'en détourner prévaut, lança-t-il précipitamment.

Le moine fonça vers Caliobé pour la soutenir de sa main vide, gardant la graine dans l'autre. Il fallait s'éloigner. La graine était en leur possession, l'abeille reprenait son chemin, loin de l'anémone de cendres. Yardan la suivit, faisant signe à Levko et Kaan'an de les accompagner.
Dernière modification par Etmer_Fachronies le 08 mai 2019, 10:08, modifié 1 fois.
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 4
CA 15 - PV 31/31 (4d8) - DV 2/4 (d8+2) - Points Ki 4/4 - Héroïsme 3/3

Iris
Administrateur
Messages : 2142
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Petites lumières...

par Iris » 08 mai 2019, 10:05

L'abeille, comme précédemment, souhaitait rester à distance de toutes les ténébreuses anémones de ce monde acide, froid et sombre.

Elle était prête à repartir et se tenait loin de l'anémone... était-ce une impression ? L'anémone était-elle attirée par l'abeille ?
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 752
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde. chap. 02-03 . Le seuil de l'hiver

par Pwyll » 08 mai 2019, 10:48

Caliobé avait voulu aider Yardan à creuser, mais elle n'avait pas eu le temps. Trop lente, la tête autant en vrac que les entrailles.

Elle concentra son regard sur l'abeille pour que le monde cesse de tanguer et serra les dents, mettant toute son énergie pour avancer et ne pas les retarder.
Gaspardin Pied-Devant, Halfelin Paladin Niv 4
PV : 36/36 / Dépl. 7,5 m / CA 18 / Discrétion +8 / Sorts dispos : 3/3
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 4
PV : 23/31 2niv fatigue+poison / +6/D4+4 CA 17 DV utilisés : 3/4 JS : FO-1 DE+3 CO+4 IN-1 SA+3 CH+6

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Nous sommes le 24 mai 2019, 16:01