Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde Section uniquement dédiée au jeu

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 985
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 14 juin 2021, 20:15

Un esprit contradictoire à n'en pas douter.

...

Caliobé sauta à son tour, affichant une mine désabusée. Bah, au moins en esprit la chute serait peut être rigolote.

"Gros flemmard de Moustique, j'arrive !"
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 44/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA 20 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Dharka Shaan
Bâtisseur
Bâtisseur
Messages : 258
Inscription : 05 mars 2019, 15:54

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Dharka Shaan » 14 juin 2021, 22:41

Le vrombissement familier de milliers d'insectes s'imposa à son esprit. Chaque entité semblait vibrer à l'unisson des autres .Puis, l'espace d'un instant incertain, perdu dans le temps, elle sentit sa présence. Elle avait les yeux clos et les bras toujours étendus, offerte et s'exprima par la pensée.

-Je suis Dharka Shaan Ez'Galwin, protecteur du clan Ez'Galwyn et je crains d'avoir troublé ton repos pour rien. Ce que je suis venue chercher ici, aucun esprit ne semble être en mesure de le connaitre et encore moins de m'y guider. Toi qui est légion et omniprésent, résilient et opiniâtre, ton pouvoir est immense et tu n'as rien à prouver, rien à justifier. Pourquoi agirais-tu différemment ? Pourquoi te risquerais tu à aller dans un endroit d'où nul esprit n'est revenu ? Pourquoi voudrais tu étendre ton influence sur une réalité disloquée qui aura bientôt disparu ? Et pourtant si j'échoue, mon peuple, mon monde ainsi que toute forme de vie seront annihilées. Le sang que nous partageons s'assèchera. Le lien symbiotique qui nous unit malgré nous s'étiolera et disparaitra. J'ignore comment parvenir à mes fins mais je te crois omniscient. Nous aideras tu ? Moi et mes compagnons dans notre quête de survie ?
Dharka Shaan Drow Guerrière | Ruffian Niv 6
PV 52/52 / Init +2 / Vit 9m / DV 6/6 (d10) / CA 15(17) ou 14(16) / Intimidation +9
QiJ HuSta Épée longue +7 (1d8/1d10+4)
Arbalète de poing +5 (1d6+2 ) 9m/36 m

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 659
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Etmer_Fachronies » 15 juin 2021, 22:43

Yardan écouta avec attention les plaidoyers de ses compagnons. Vibrants et chargés d'une vérité qui puisait dans les racines de leur âmes, c'était un cri du cœur qui méritait d'être écouté pour ce qu'il était. Et sans étonnement, les gardiens simiesques furent sensibles à ces mots.

Pourtant, le moine ne put s'empêcher d'éprouver de la surprise à la demande des singes. Laisser ses armes ? Son physique était forgé par les arts du Commencement. Tout son corps était un arme, l'extension de sa volonté. Devait-il rester ici et attendre ?

Voyant les autres faire, il finit par hausser les épaules, et déposa le habharpon qu'il conservait dans pacquetage. Voilà qui ferait l'affaire. Il s'engagea à la suite du groupe, toujours étonné par le merveilleux incongru de cet endroit hors du temps.

Arrivé devant l'apparition faite de milliers de papillons, il garda le silence, et réfléchit. Était-ce un rat ? Cela irait en partie, mais la mare... un cafard ? Ou un moustique, peut-être ? Mais alors, pourquoi un prédateur ? Une mouche ?

Rien ne le satisfaisait pleinement. Il s'avança jusqu'au bord du gouffre, et acquiesça aux paroles de Caliobé.

[Commun des Profondeurs] Oui, ne laissons pas soeur Dharka seule en bas, Impuissanxe est mère de Regrets.

Yardan regarda comment descendre au mieux en contrebas.

Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 6
CA 15 - PV 45/45 (6d8) - DV 6/6 (d8+2) - Points Ki 6/6 - Héroïsme 3/3 - Gourde 10/10

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 84
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Edwald Therlack » 16 juin 2021, 15:30



Alors qu’ils avançaient dans cette forêt onirique et luxuriante, le mage et le barde découvraient avec émerveillement la beauté intrinsèque des lieux, comme s’ils faisaient faits à un monde peint, où les couleurs mêmes prennent vie.
Guidés par la rivière volante de papillons, ils avancèrent auprès d’un précipice se jetant dans les limbes ; trop profonds pour en apprécier la hauteur.
Les deux faces de la même pièce se mirent à réfléchir ensemble à voix haute :
«
- Qu’est-ce qui pourrait correspondre à cette description ? Un rat, un vautour…
- Même si le vautour est un charognard, il n’est pas pour autant signe de maladie… les mouches, les moustiques…
- Si on continue, on va pouvoir réciter un bestiaire tout entier…
- En outre ce serait son apparence, ce que les papillons voulaient dire faisait peut-être référence plus au nom ou au vrai nom de cet esprit.
- Tu n’as pas une idée sur le sujet ? Je ne suis pas trop familier avec les esprits naturels.
- Je n’ai pas la science infuse pour autant : je viens de naître de tes rêves depuis moins d’une demi-heure ! Douce-Suma, aurais-tu une idée ?
»
Soudain la drow se jeta dans le vide, était-elle devenue suicidaire à cause de ce voyage forcé dans l’astral ? ou avait-elle mal compris les informations des esprits ?
Il ne fallait pas laisser leur compagnon seul fasse à ce fameux esprit.
«
- Vu que la gravité est relative dans le plan astral, tu penses que l’on peut ne pas tomber en restant sur la surface de cette chute ?
- C’est relatif aux îles astrales, si on tombe c’est pour de vrai si on veut, mais on a plus vraiment le choix maintenant.
»
Les deux chauves emboutirent le pas aux autres aventuriers pour suivre la drow. Edwald avait quant à lui un sentiment de déjà vu, lorsque ses yeux se posèrent sur la sorcière à la crinière violine. Nostalor pensait quant à lui que la drow devait finalement être la gémelle de Caliobé.
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Iris
Administrateur
Messages : 2578
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Iris » 19 juin 2021, 15:34

"Il pleut des élus d'Eternité." remarqua l'esprit moustique par télépathie et avec détachement.

La grande mère mesurait au moins 6m de long et se tenait délicatement sur la surface de l'étang aux eaux troubles.

" Admettons que je me laisse convaincre. " répondit-elle à Dharka.

Elle s'arrêta, le temps que d'autres finissent par atterrir. Les aventuriers se virent accueillis par des essaims de moustiques qui donnaient envie de fuir ou de s'agiter en tous sens pour écraser tout ce qui se trouvait à portée -- en vain bien sûr, car les créatures avaient un vol vif, autant qu'ils dégageaient un son aigu exaspérant.

" Votre délicate amie a su être éloquente. Vous prendrez une poignée de mes petits dans une sacoche. Ils vous accompagneront et vous guideront. Vous les nourrirez de votre sang -- c'est bien la moindre des choses."

Il y avait des feuilles malléables qui permettaient de créer de petites bourses.

" Amenez les en haut de la falaise et ils vous montreront le chemin. Ne revenez pas me demander d'autres guides. Je sais que vous ne m'aimez pas, et je n'ai pas vocation à faire la charité."

" Après... le sang d'aboleth manque quand même singulièrement de saveur... Admettons que cet effort soit utile."

Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 985
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 20 juin 2021, 12:56

Caliobé essaya de répondre par télépathie.

"Un sang qui manque de saveur, mais qui risquerait de devenir le seul disponible si on les laissait faire. Merci, avec votre aide, il devrait couler en abondance. Quant au mien, je suis sûr qu'il plaira beaucoup, à petites doses."

Elle se saisit de feuilles pour confectionner la nasse naturelle permettant de transporter les petits esprits moustiques. Ses drôles de loustics comme elle se plaisait déjà à les appeler.
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 44/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA 20 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Dharka Shaan
Bâtisseur
Bâtisseur
Messages : 258
Inscription : 05 mars 2019, 15:54

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Dharka Shaan » 20 juin 2021, 18:57

La drow recula d'un pas et rejoignit Caliobé pour fabriquer sa propre nasse. Elle se dirigea ensuite au pied de la falaise et s'adressa au groupe.

-Je guiderai. Je tolère très bien les petits sévices corporels dès lors ou je les choisis.

Elle tentera alors de rejoindre le haut de la falaise comme elle avait rejoint la mare d'eau stagnante, en se laissant tomber... mais vers le haut. Si rien ne se passait, elle entamerait l'escalade par le chemin le plus approprié.
Dharka Shaan Drow Guerrière | Ruffian Niv 6
PV 52/52 / Init +2 / Vit 9m / DV 6/6 (d10) / CA 15(17) ou 14(16) / Intimidation +9
QiJ HuSta Épée longue +7 (1d8/1d10+4)
Arbalète de poing +5 (1d6+2 ) 9m/36 m

Iris
Administrateur
Messages : 2578
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Iris » 04 juil. 2021, 10:47



Certains demeurèrent encore un temps à explorer les merveilles tropicales primales d'Eana, avant de sentir à nouveau la pesanteur de leur corps qui les appelait.

Image

Leur être astral se défaisait, il changeait de substance et leur essence était rappelée à son île astrale, à son corps.

Image

Alors que plusieurs partaient déjà, un splendide kherub alla à la rencontre du demi-céleste et lui ouvrit une porte qui lui permettrait de rejoindre d'un pas les autres élus dans les Plan Matériel.



Image

Tambopata Morning by Johan, sur Flickr


Dharka, Caliobé et Yardan étaient éveillés et en grande discussion. Pour une fois les deux femmes semblaient disposées à échanger de manière constructive et sans piques intempestives.


- Il faudra repasser par le véhicule pour s'équiper avant de partir en expédition.
- Il faut éviter au maximum les déplacements à terre pour avancer rapidement. Avec une ou deux embarcations de pêcheurs, il sera possible de remonter le fleuve jusqu'aux cascades à la falaise du plateau.
- On sera exposés aux flèches des tribus. Au sol nous pourrions mieux nous défendre. Il y a aussi les dragons verts qui pourront nous voir du ciel.
- En naviguant aussi longtemps que possible loin du rivage, ça devrait aller pour les flèches... mais pour les dragons...
- Les lanceurs de sort pourraient faire quelque chose ?
- Il faudrait des sorts d'illusion ou de quoi transformer les barques en les couvrant de végétation pour qu'elles ressemblent à des îlots flottants.
- Qui iront à contre-courant.

Aucune solution n'était parfaite, mais en deux jours, avec le soutien des villageois et de la magie des aventuriers, il était au moins possible de préparer un bateau couverts de plantes.

Par la suite, en interrogeant la druidesse et le magicien, il apparut qu'ils pouvaient respectivement faire pousser la végétation rapidement et susciter des nappes de brouillard. Cela ne résoudrait pas tous les problèmes, mais promettait déjà un camouflage suffisant pour ne pas craindre d'attaque durant la navigation.

Avec un peu de chance, les prochaines difficultés ne se présenteraient vraiment qu'au niveau de la falaise qu'il faudrait escalader.

L'ambiance de ce séjour, ce premier contact avec la forêt tropicale avait quelque chose de mystique. Les parfums, les goûts, la musique de la langue et de l'environnement... Tout s'associait pour provoquer un mélange de torpeur, de fascination, d'émerveillement. Ces découvertes à venir étaient troublantes et en même temps pouvaient donner le sentiment que leur destinée se déroulait sans qu'ils aient de prise dessus. N'étaient-ils plus que les instruments des dieux et des esprits ? Pourquoi d'ailleurs des êtres si supérieurs ne semblaient pas pouvoir sauver le monde en personne ?

Les échanges avec la chamane Colibri-Double ne faisaient qu'alimenter ces interrogations. Elle disait que de nombreuses créatures ne peuvent infléchir le destin : les fées et les esprits sauvages, les célestes, les fiélons, les morts-vivants, les ravageurs et même les dieux. Chacun semblait bien plus puissant qu'un humanoïde, mais leur éternité et leur lien à des forces primales semblait dans le même temps leur interdire d'agir. Ainsi, les élus d'Eternité pouvaient parfois faire plus alors qu'ils n'étaient que des mortels dotés d'aptitudes puissantes, mais ils avaient leur libre arbitre -- et la capacité à renoncer à leur état (n'était-ce pas là ce qu'avait fait Taliesin ?).

Comment s'inquiéter vivement des menaces d'Eaux-Noires qui paraissaient si lointaines ? Parfois la forêt, d'ordinaire si bruyante, se taisait soudain. C'était le signe qu'un dragon vert volait. La chance cependant parut marquer ce séjour car ces menaçantes silhouettes restaient bien lointaines. Fallait-il craindre comme une fatalité qu'elles frappent ?

Certains aventuriers eurent le loisir de se baigner, de goûter les fruits, de s'interroger sur la faune et les techniques, selon leurs goûts.

Image

Amazon River by Tanner Bentley, sur Flickr

Enfin, le temps du départ était venu. Chacun était équipé du mieux qu'il pouvait et se préparait, avec son accoutrement exotique, à remonter l'un des bras du fleuve.

Les heures s'écoulaient entre coups de rame énergique et tentatives pour utiliser astucieusement des sorts de soutien, tout en craignant de gaspiller de précieuses ressources. Il était difficile de savoir quand il serait possible d'effectuer un prochain repos complet et véritablement réparateur.



Les aventuriers essayaient de se représenter le chemin à parcourir et les difficultés à affronter. Ils voyaient déjà en esprit les rochers s'élever à la verticale sur des centaines de mètres. Cette fois, point de bienveillance des esprits : une chute serait une catastrophe.

Image

Tepuy by Danila Medvedev, sur Flickr

Faudrait-il gravir à la force des bras ou bien pouvait-on espérer trouver un passage secret qui monterait jusqu'au sommet ? Les moustiques de la bourse de Dharka penseraient-il à un mode de voyage adapté aux humanoïdes ?

Image

Tepuy - Venezuela by Freddy Donckels, sur Flickr
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 985
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 05 juil. 2021, 10:33

Le jour des préparatifs au départ sur le fleuve, Caliobé s'était isolée, un peu - elle n'était pas du genre ermite philosophe - , pour mener un rituel relativement long. À son issue, un rapace surgit de nulle part. Son plumage tacheté mêlait le brun, le beige et même l'orangé pour son visage et jusqu'en petites touffes sur son poitrail bombé.

Image

En guise de salutation à la Melessë qui l'accueillit, il exprima un "huhuhu" suivi d'un "whoo" profond et prolongé. Suite aux questions posées à Douce-Suma, Caliobé avait décidé d'appeler à elle ce hibou tacheté qui aimait la forêt et se trouvait souvent à proximité de l'eau. Sa coloration rayée aide notamment à son camouflage dans la canopée ombragée.

À qui voulu bien l'entendre, elle présenta Yull, son familier, qui saurait lui prêter ses sens aiguisés et monter la garde aussi bien dans les cieux que la forêt.

Au fil de leur périple fluviale, Caliobé appris à mieux communiqué avec ce nouveau compagnon qui l'emplissait d'émerveillement. La druidesse lui avait appris que les Fées, même les plus puissantes, ne pouvaient influer sur le cours du destin. Pourtant, elle savait que le Seigneur Savage le faisait à travers elle et s'en réjouissait. Cette nouvelle manifestation, glorieuse et emplumée, de sa présence, la fascinait et l'amusait au plus haut point.

Grâce à Yull, elle percevait maintenant des présences qui lui échappaient parfois. Rongeurs bien sûr, mais aussi batraciens qui chassaient des insectes voletant de leur langue agile. A cette occasion, elle posa une main protectrice sur le cocon de feuilles qui renfermait son nouveau petit trésor bourdonnant et dont elle portait déjà quelques stigmates de piqûres à sa fine cheville.

L'œil acéré du rapace lui révéla aussi des formes sinueuses qui s'éloignaient prudemment, juste sous la surface, du sillage de leur embarcation ou encore des oiseaux colorés et pourtant cachés dans certains replis du rivage. La sorcière renouvela sa joie et son exaltation dans cette explosion de formes et de couleurs.
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 44/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA 20 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 84
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Edwald Therlack » 05 juil. 2021, 16:29



Il leur restait trois jours à attendre avant que leur équipement soit prêt et de poursuivre leur voyage vers le cœur luxuriant de la jungle.

Edwald n’avait pas souhaité prendre le cadeau de l’esprit : certains de ces compagnons s’étaient déjà rués sur l’obtention d’une bourse végétale de moustique et nourrir ces êtres risquait d’affaiblir les aventuriers.

Edwald commença par aller voir Caliobé pour donner suite à sa proposition de la veille. Le magicien et la sorcière discutèrent de leurs connaissances en matière de rituel et purent ainsi remarquer que seul le mage pouvait apprendre des nouveautés à la lanceuse de sorts et non pas l’inverse malheureusement. C’est après huit heures de retranscription et d’apprentissage que Caliobé put noter dans son recueil de cuir noir, l’art et la manière de pouvoir respirer sous l’eau et d’identifier les propriétés occultes d’objets magiques.

Edwald voulut également faire appel à un familier, non seulement pour partir en reconnaissance que par curiosité : la nature de l’esprit invoquer allait-elle s’en retrouver modifié à cause du vécu de l’humain ? Seul le destin pouvait le savoir. Apparut alors dans dans un fracat d'étincelles et de nébuleuses colorées une petite créature dont la forme rapellait les marsupiaux des contrées chaudes du monde : sa fourrure soyeuse noir était ornée de deux grands yeux rouges ponctué d'une très mince pupille. Le familier d'Edwald était un khbiz, une sourit sauteuse des mines, aussi agile et étrange qu'un familier puisse l'être. Le magicien le prit alors sur son épaules et remarqua alors que son familier ne possédait pas encore de couvre-chef, or les khbiz ont pour l'habitude de porter un crâne d'animal pour couvrir leur tête... peut-être que les vestiges d'une aberration suffiront lorsqu'ils évolueront dans les temples interdits. A défaut de lui trouver un crâne, le mage lui trouva le doux nom de "Dollu".

Image

Le lendemain l’amnésique s’attela à l’élaboration de son arme arcanique. Huit heures durant il grava des runes en les imprégnant d’énergies, alternant entre tests, modifications, et reprises de son travail, tel l’orfèvre sur un bijou. Ce n’est qu’après que la lame qui le libéra du joug du marionnettiste fut ornée de symbole ésotérique. Il pouvait désormais tracer dans les airs les motifs des fils de magie qui lui permettrait de lancer ses sorts : c’était presque comme voir le l’artiste peindre la trame de la réalité ou le couturier jouant de ses fils et aiguilles pour réaliser le canevas parfait. En outre, il put être présent pour les retouches sur son armure et lui permettre une meilleure aisance dans ses mouvements et ceux également durant la journée qui suivit.

Image

À l’aube de leurs traversées sur les flots de l’Acoatl, il lança avec l’aide de Caliobé l’un des nouveaux rituels qu’elle avait appris. Il allait durer suffisamment longtemps pour éviter tout problème au groupe concernant leurs éventuelles explorations sous les eaux si tant est que cela soit nécessaire. Et ils partirent alors sur les barques en direction du lieu maudit.
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Nous sommes le 23 juil. 2021, 20:46