Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde Section uniquement dédiée au jeu

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 980
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 15 avr. 2021, 21:46

"Bien. Voilà déjà une aide précieuse, tu pourras les remercier Edwald si tu veux bien. Nous partirons demain aussi tôt que possible. Si j'ai bien suivi, ils pourraient nous guider un moment en passant par la rivière. Ensuite, je suppose qu'on aura un bout à pieds, puis de la grimpette. Pour ces falaises, peut-être que la capacité à voler sera suffisante. En ce qui concerne le territoire des Kushnitullu, pas questions que nos amis prennent trop de risques. Ils feront demi-tour aux premiers signes avant-coureurs de danger. S'ils pouvaient réunir des vivres qui résistent bien au climat d'ici pour le voyage. Nous retournerons à l'appareil pour voir quel matériel on pourrait y récupérer outre la ou les armures prêtes. Vous voyez autre chose à ajouter pour la traduction ?"
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 45/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA17 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 657
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Etmer_Fachronies » 18 avr. 2021, 11:31

Yardan hocha la tête après la traduction des paroles des chefs, pensif.

[Commun des profondeurs] Cet itinéraire me paraît pertinent, dame Caliobé. Toutefois, si nous hâtons notre départ à demain, sire Alek n’aura guère le temps de terminer la confection des effets demandés. Ma tenue empruntée ne m’handicape guère, mais peut-être en sera-t-il autrement de vos armures absentes. Ne devrions-nous pas d’abord écouter ce que cette shamane doit nous conter, avant de trancher notre conduite future ?
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 6
CA 15 - PV 45/45 (6d8) - DV 6/6 (d8+2) - Points Ki 6/6 - Héroïsme 3/3 - Gourde 10/10

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 980
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 18 avr. 2021, 11:45

"Concernant les armures, l'idéal serait de tout obtenir, mais attendre sans savoir comment avance le plan des aboleths semblent friser l'inconscience. Pour ce qui est des visions, j'ai cru comprendre qu'ils parlaient de l'apparition évoquée par Douce-Suma."

Elle se tourna vers Edwald.

"Parlaient-ils d'elle ou d'une chamane de leur communauté ?"
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 45/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA17 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 79
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Edwald Therlack » 19 avr. 2021, 21:32



Edwald traduisit les remerciements à l’intention de leur hôte auprès de Douce-Suma.

[Commun des profondeurs] « Je suppose également qu’il s’agit de Douce-Suma mais mieux vaux demander pour s’en assurer »


[Draconnique] « De quelle chamane parlent-ils ? De vous, Douce-Suma, ou de quelqu’un d’autre ? »
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Avatar de l’utilisateur
denkaii
Messages : 231
Inscription : 18 déc. 2017, 15:32
Localisation : Près de Chalon s/S

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par denkaii » 19 avr. 2021, 22:14

Douce-Suma répondit, après avoir transmis les remerciements du groupe.

[Draconique]- Nos hôtes parlent de la chamane de ce village. Je dois avouer que je suis un peu curieuse, je n'ai jamais vu les pratiques chamaniques humaines. Ce serait une belle occasion et puis, vos protection ne seront pas prêtes tout de suite, nous avons un peu de temps devant nous ?

La queue écailleuse de la saurienne balançait de droite à gauche.
Douce-Suma, Saurian Druide Niv 6
Init: 1d20+2
PV : 51/51, CA 17, DV : 6/6, JS : FO-1 DE+2 CO+3 IN+3 SA+7 CH+0
Sorts utilisés : lvl1: 0/4, lvl2: 0/3 lvl3: 0/3
Mod att. sorts : +7 / JdS sorts: 15

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 980
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 21 avr. 2021, 12:48

Caliobé traduisit les propos qu'elle comprenait par magie, mais ne pouvait parler.

Elle répondit, notamment à destination d'Edwald leur traducteur attitré.

"Il va de soit que si cette chamane peut être une source d'information, nous n'allons certainement pas l'ignorer, allons la consulter dès que possible."
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 45/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA17 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Iris
Administrateur
Messages : 2573
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Iris » 25 avr. 2021, 20:36



Les habitants se préparaient avec soin pour la soirée, revêtus de leurs plus belles peintures et plumes.

Image

Gorotire by Serge Guiraud, sur Flickr



Depuis la maison commune, on pouvait deviner du mouvement. Un repas de fête se préparait. De plus en plus de gens passaient à proximité et trouvaient de quoi s'occuper non loin pour écouter. La conversation tourna à des questions de curiosité : d'où venaient les étrangers, qui ils étaient, comment ils étaient arrivés, qu'étaient les étranges parures qu'ils portaient, s'il n'avaient pas trop chaud...

La nuit tombait sur un village de plus en plus animé, où la musique, les chants et les rires devenaient plus prégnants. Les conversations étaient plus ouvertes, et des gens de tous âges se rapprochaient des étrangers pour leur parler, toucher leurs cheveux ou examiner les objets surprenants qu'ils avaient.

Image

Costa_Rica-027 by Ramon -, sur Flickr

Pour les natifs de l'Inframonde, le ciel étoilé, à la fois sombre et profond était doux aux yeux et en même temps vertigineux. C'était la magie des cavernes les plus belles, mais différente.

... et c'était de ce lointain inconnu, sombre et étincelant que provenait la menace...

Image


Le repas consistait en plusieurs plats mangés dans le désordre.
  • Des galettes sans levain
  • Un épais ragoût. Il était de couleur sombre, brune apparemment -- avec la seule lumière des étoiles et du feu, c'était difficile d'être totalement affirmatif. Il avait cuit si longtemps que la viande (?) était fondante. Il avait une saveur très pimentée et un peu sucrée, parfumée, comme s'il y avait des fruits dedans (?)
  • De la viande, du poisson et des tubercules cuits lentement dans un four enterré
  • Une boisson légèrement alcoolisée, au goût fermenté et acidulé
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Iris
Administrateur
Messages : 2573
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Iris » 27 avr. 2021, 19:49



Les tatouages de Yardan connaissaient un grand succès, de même que l'étonnante couleur des cheveux de Caliobé, et le tout ce qui concernait Dharka. Aux yeux de beaucoup ici, ils étaient plus étranges que la physionomie de la lézardine Douce-Suma.

La soirée avançait. La musique devenait plus entêtante, et les boissons, même légèrement alcoolisées, commençaient à faire effet, tandis que les danses se succédaient.



La chamane était là, mais n'avait pratiquement pas parlé. Elle avait écouté, observé, et se concentrait sur le chant qu'elle entamait et la musique.

Image
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Pwyll
Messages : 980
Inscription : 26 mars 2017, 14:33

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Pwyll » 28 avr. 2021, 15:02

De toute évidence, Caliobé était une de nature sociable. Elle se coulait dans l'humeur de cette fête et c'est un peu comme si elle goûtait à nouveau à la vie pour la première fois depuis bien longtemps.

Oh, bien sûr, rien ne pouvait égaler l'instant sublime des retrouvailles avec le Seigneur Sauvage, lorsque son lien avec lui avait été restauré.

Hors cette exception, elle renouait avec une insouciance qui lui était aussi naturelle que l'air à respirer, ici chargé des volutes et des mets nouveaux qu'elle ne rechignât aucunement à goûter.

Elle se prêtait gracieusement aux curiosités à son sujet et rendait les gestes de découvertes, tant qu'ils n'avaient rien de trop intrusif ou déplacés.

La tête certes un peu légère, mais l'esprit justement ouvert, elle porta son attention sur le chant de la chamane au rythme de la musique ambiante. Elle chercha un instant aux alentours et demanda par gestes l'autorisation d'emprunter un instrument qui pouvait s'apparenter à une flûte de pan.

En supposant qu'elle puisse mettre la main sur un tel objet, elle tente de joindre timidement la mélodie tissée par les musiciens locaux, un accompagnement léger qui ne cherche pas à attirer vers elle l'attention. L'idée était de se laisser guider notamment par le chant chamanique.
Caliobé, Melessë Sorcière Niv 6
PV : 45/45+8 temporaires Seuil blessure : 12 CA17 DV utilisés : 0/6 JS : FO 0 DE+4 CO+6 IN 0 SA+5 CH+8 Sorts utilisés : 0/2 Décharge occulte : 2x (toucher+7 Dégâts D10+4)

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 79
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 4-01 - L'Oeil ouvert sur le Monde

par Edwald Therlack » 29 avr. 2021, 09:17

Le temps s’écoula tel le fleuve où ils avaient rencontré les indigènes.

Le magicien continua de retransmettre les échanges du groupe de la manière la plus fidèle qui soit. Les habitants de la jungle étaient extrêmement curieux, tout comme les membres du groupe : les discussions tournant souvent sur les différences culturelles et de ressentis par rapport à cette nature luxuriante, et aux climat tropical.

Edwald pu ainsi en apprendre un peu plus sur ses compagnons, et se rendit compte qu’il ne savait finalement que peut de chose à leurs sujets. Après tout il n’était là que depuis très peu de temps.

Le ciel devint plus sombre et le paysage se transforma en un théâtre d’ombre chinoise, à mesure que le soleil descendait jusqu’à s’occulter derrière les immenses arbres.

Puisque son aide linguistique n’était point requise en permanence il se mit à regarder les étoiles et nébuleuses qui se dessinaient dans le firmament. Il n’était pas un grand fêtard, ni un bon danseur et se sentait réticent à l’idée de rejoindre ceux qui exprimaient avec ferveur la gaieté qui les animaient ; même si un sourire s’esquissa sur son visage et qu’il participait à la fête « à sa manière ».

La fraicheur nocturne le revigorait, alors que ses yeux se posèrent sur l’immensité de la voute céleste, chargée de couleurs et de détails comme la toile du peintre zélé. Il lui vint alors l’envie d’écrire un peu à la fin de son carnet, et cherchait quelque mot pour tenter de décrire les merveilles de la nature qui l’entourait.


[écrit en Arolave]
« Alors que je m’engage dans cette forêt,
Verdoyante, unique, emplis d’esprit follet.
Une beauté singulière de la nature,
Une œuvre d’art inaperçue, aux couleurs pures.

Comment ce fait-se, voyageurs que nous sommes,
De ne point en percevoir la quintessence ?
Celle de l’artiste, embrasé du doux opium,
Peignant la blanche toile de mille nuances.

Mon cœur est lourd à la vue de ce paysage
Mon amnésie, ma malédiction, me corrode.
Je ne reconnais pas ma terre ni ses codes,
Tandis que j’entreprends ce pèlerinage.

Reverrai-je un jour la grande Arolavie ?
Ou n’était-ce qu’un vrai songe ? Une folie ?
Je ne sais pas où mes amis me mèneront…
Mais j’espère qu’un beau jour, ils me comprendront

En attendant ces réponses silencieuses,
Que mon être réclame, âme batailleuse,
Je décris cette nature, préservée des désastres
Irradiante, sous l’infinité des astres »



Il ne sut pas d’où lui provint cette inspiration, au milieu de la musique du peuple sylvestre. Peut-être était-ce l’alcool que le mage redécouvrait ou les rythmes des chants aborigènes qui faisaient légèrement dériver son esprit, après tant de temps passer sous terre. Il était content d’être sorti des ténèbres de pouvoir retoucher le monde qu’il désirait redécouvrir.
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Nous sommes le 16 juin 2021, 13:11