[Arolavie] Chapitre 1 - Garder la frontière Une aventure de la garde lunaire de Fort Ditelni à la frontière nord-ouest de l'Arolavie.

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 629
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Etmer_Fachronies » 13 avr. 2016, 21:38

Debout près de la table, Yardan écoutait les discours d’une oreille attentive. Il peinait encore à saisir les nuances et les subtilités de l’Arolave, et assurément ces échanges en étaient remplis. En revanche, son aptitude à lire les mouvements issue de sa pratique assidue des Arcanes du Commencement lui était d’un grand secours. Il percevait dans les postures, les gestes et les attitudes des messages bien différents des phrases échangées.

Instinctivement, il remercia Draaz de l’avoir mené sur ce chemin. Il avait tant à apprendre au contact de ces gens ! Les regards échangés, les postures, les salutations qui fusaient de part et d’autre… tous ici se jaugeaient, chacun à leur façon. S’il avait un instant pensé comprendre la façon de vivre des gens du septentrion au cours son périple depuis l’archipel de la Guivre, il constatait désormais qu’il n’en était rien. Le Dieu Dragon connaissait ses manques, et Il l’incitait à les corriger.

L’espace d’un instant, Yardan songea au regard perçant que lui avait lancé cet elfe à l’aura de puissance, juste avant que le chef de la seconde manicle ne vienne interrompre ses présentations. Il avait bien senti dans ce regard une supplique, mais n’avait su la déchiffrer. Peut-être était-ce une façon de faire commune en ces contrées ? Il se devrait de le découvrir, car la Voie commandait de répondre à la question posée.

Pour l'heure, l’arrivée impromptue de ce nouveau frère d’arme aux cheveux de feu avait surpris tout le monde, et le dernier venu était désormais le centre des attentions. A vrai dire, Yardan s’interrogeait également. Il avait lu les Archives de Munduir, le second prophète, et savait que les sphères de la création voulues par Draaz dépassaient de loin ses expériences. Pourtant, état devant le fait accompli, se voir ainsi dévoiler sa propre ignorance en la rencontre d’un être hors du commun, voilà qui imposait l’humilité. A l’avenir, il se montrerait plus circonspect.

Car oui, autour du moine, dans la salle commune de la taverne, les échanges allaient bon train. Le nain qui ressemblait à Ardnor s’adressait à l’homme aux cheveux de feu d’une voix grondante, récapitulant sommairement les noms des personnes ici présentes :

- A moins que ma mémoire ne me fasse défaut, les personnes ici présentes - tes camarades, puisque tu es apparemment une nouvelle recrue, toi aussi - sont : Ludmilla et Jasna, Yardan, Tauron, Levko, Czepble, et...

Le nain marqua une pause, coulant un étrange regard à l’autre arcaniste du groupe, un homme à qui la Grande Roue avait attribuée une épreuve terrible. Le physique disgracieux dont Draaz l’avait béni était une mise à l’épreuve si rude, une injonction si pure de prouver autrement sa valeur que peu pouvaient se targuer d’avoir reçu une telle marque. Yardan se promit d’aller questionner l'homme quant à son ressenti plus tard, quand l’occasion se présenterait.

- … Aleksandr. Quant à moi, je suis Wulfstan. Nana a raison, cependant : si tu n'as pas encore vu Voukol, tu devrais y aller dès maintenant. Et ne tiens pas compte de ses remarques déplaisantes, tout le monde les subit.

Yorden hocha la tête, reconnaissant. Il connaissait désormais le nom de tous les présents, et se ferait une joie de les employer si ceux-ci lui en reconnaissaient la capacité. Mais il lui faudrait attendre, car un autre de ses nouveaux condisciples, Leko s'il ne se trompait pas, venait d’inviter l’arcaniste à disputer une de ces fameuses joutes au dés. Draaz lui était témoin, il ne comprenait pas la finalité de ce…

- Jamais !

Le hurlement de Ludmilla ébranla la petite salle, secouant la quiétude qui s’était installée au fil des échanges. La jeune femme revint vers le groupe après avoir recomposé son expression, et échangea un regard discret avec sa comparse. Encore une fois, Yardan ne savait comment interpréter le sens profond de ces paroles, aussi il lui sembla nécessaire de clarifier un point.

Faisant le vide dans ses doutes, il prit une voix aussi calme que les eaux de la mer d'azur, et demanda :

- Les Six instances m’en soient témoin, j’ignore si les dogmes de la Légion Lunaire permettent à ma personne de questionner vos dires, mais… votre injonction nous commanderait-elle ne plus jamais nous adresser mutuellement la parole ? Car c’était là votre dernier ordre, et cela nous imposerait alors de le briser.
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 5
CA 15 - PV 38/38 (5d8) - DV 5/5 (d8+2) - Points Ki 5/5 - Héroïsme 3/3 - Gourde 8/10

Avatar de l’utilisateur
Edzart
Messages : 830
Inscription : 31 mars 2016, 16:52

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Edzart » 13 avr. 2016, 22:22

Je jetai un regard à Czep. Merde. Qu'est-ce qui s'était passé là ? J'oubliais le nain une seconde et voilà qu'il se mettait à débiter les noms de chacun d'entre nous. Bien sur, j'avais saisi la valeur de ce petit silence, avant de donner le mien. Mais qu'en avais-je à faire ? Après tout, s'il voulait tellement me détester, qu'il me déteste, je m'occuperai de ça plus tard. L'important, dans l'instant...
"Une partie de dés quelqu'un ? Pour le jeu hein, pas de mise ! Alors quelqu'un ?"


Avec plaisir, répondis-je du tac au tac.

L'important, donc, c'était de comprendre ce qui venait de se passer du côté de Czepble. J'essayai de capter son regard, tandis qu'une certaine agitation parcourait la salle. Qu'est-ce qui...
Les Six instances m’en soient témoin, j’ignore si les dogmes de la Légion Lunaire permettent à ma personne de questionner vos dires, mais… votre injonction nous commanderait-elle ne plus jamais nous adresser mutuellement la parole ? Car c’était là votre dernier ordre, et cela nous imposerait alors de le briser.
Et voilà l'autre qui s'y met aussi... Qu'est-ce qu'il raconte ? Drôle de phénomène, celui-là aussi. Je devrai étudier son cas. Plus tard.

Comment joue-t-on ? Demandai-je, l'air distrait.
D'un geste de la tête, j'invitais notre chef de manicle à nous rejoindre.
Aleksandr Novgarad - Mage de guerre - Lv4
PV :35/35 - CA : 14
Sorts :
1 4/4
2 3/3
Trait de feu +5 (1d10 feu)
Poigne foudroyante +5 (1d8 Foudre) - Supprime la réaction

Avatar de l’utilisateur
Atorgael
Messages : 648
Inscription : 31 mars 2016, 22:43
Localisation : Meximieux

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Atorgael » 13 avr. 2016, 22:39

Comment joue-t-on ?

Facile, tu prends 3 dés tu les lances et ensuite c'est mon tour, le plus grand score gagne sauf si les 3 dés donnent le même score. A ce moment tu relances un des dés et c'est ce dé que tu multiplies pas 4 pour connaitre ton score. Dans ce cas, l'autre peut lancer 4 dés au leu de 3.
Tu vois c'est facile. Après je t'apprendrai les figures.


Tout en débitant les règles à toute vitesse, Levko observait l'auberge et le comportement des autres, droles de recrues quand même, la garde lunaire avait bien changé ces derniers temps.
Levko - Roublard 5
DV:5D8 - PV 38/38pv - 0 niv Fatigue - CA 14 - 3/3 pts héroïsme

"Céraste" : Rapière+1 +7 / 1d8+4 - Buveuse de poison
Atq sournoises : +3d6 / Fulgurance sournoise / Roublardise / Esquive instinctive

Mon site pour Dragons

Avatar de l’utilisateur
grayfoxliquid
Messages : 289
Inscription : 31 mars 2016, 16:44
Localisation : Sarreguemines

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par grayfoxliquid » 13 avr. 2016, 22:53

Czepble était furieux. Il était de nouveau allé trop loin, a une fois de plus été trop avide. Les réprimandes lors de sa formation lui revenaient comme d’anciens fantômes qu’on essaye d’ignorer. Il était frustré, de lui-même, du monde… de Ludmilla. Comment cette garce a-t-elle pu oser ! Et de cette manière ! Il s’imaginait lui courir après, lui tirer la tête en arrière par sa natte rousse et lui ouvrir doucement la gor…
"Arrête ! Tu es ridicule !"
Sa conscience le ramena violemment à la réalité. Il sentait l’atmosphère oppressante que le cri de Ludmilla a lancé dans la taverne, ce froid à glacer le plus ardent des feux.
"Va sauver les meubles comme tu le peux"
Il avait raison. Il devait faire quelque chose.

Czepble se leva et remarqua qu’il tremblait de rage.
"Rappelle-toi les enseignements de la guilde" lui rappela sa conscience.
Il s’exécutait. Des respirations longues et profondes. Il se concentrait sur ses membres, ses bras, ses jambes. Les contrôlait autant que possible. En s’approchant de la grande tablée il remarqua le regard interrogé d’Aleksandr. Une autre créature s’était ajoutée à ce groupe on ne pouvait plus hétéroclite. Il ne remarquait même pas ce que c’était, sa vue se troublait, il devait se concentrer sur lui-même avant tout, retrouver son calme.
Arrivé devant la table il écartait légèrement les jambes, ce qu’il allait perdre en prestance, il le gagnerait en stabilité, il devrait pouvoir retenir les tremblements de son corps. Les mains étaient les plus difficiles à maîtriser, il fallait faire de petits gestes courts et vagues. Finalement la voix. Contrôler les cordes vocales, donner le change. Ils ne devaient pas le voir ! Ils ne devaient pas le reconnaître !
Il prit enfin la parole, forçant un sourire vague sur ses lèvres "Chers amis, comme vous avez pu le constater sans problème, Ludmilla et moi n’avons pas tout à fait les mêmes…" il fit une pause calculée pour chercher le mot "… convictions." dit-il finalement en jetant un léger regard vers la guerrière rousse. "Néanmoins," continua-t-il en regardant tous les membres des deux manicles "nous sommes d’accord sur le fait de travailler ensemble de manière intelligente." Il accentua le dernier mot de manière exagérée et lança à nouveau ce regard vers Ludmilla. "Oublions donc ce malentendu et profitons du reste de la soirée, je vois que vous aviez déjà commencé avec les jeux." Sur ces dernières paroles il fit un clin d’œil complice en direction de l’assemblée et prit place à côté d’Aleksandr.

Il décida de faire profil bas le restant de la soirée et de se concentrer sur son sourire, le rendre naturel.
"Ils ne doivent pas me voir !" se répéta-t-il sans cesse.
Czepble Pahszki (ou Czep), humain roublard niveau 1, 3/7 PV

Avatar de l’utilisateur
Lucasdlk
Messages : 166
Inscription : 31 mars 2016, 18:15
Localisation : Bordeaux

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Lucasdlk » 13 avr. 2016, 22:54

Decidement, Tauron n'aimait pas, mais alors pas DU TOUT la manicle d'en face.
Si ses enseignement du Cercle de l'Aube lui ont appris quelque chose, c'est bien le respect et de ne pas juger a sa premiere intuition.
Mais la, ca faisait quand meme beaucoup de signe avant-coureur d'ennui a venir. Meme Ludmilla s'etait emporté, ce qui avait d'ailleurs fait tressaillir Tauron et Celeb, qui avait même grogné légèrement. Lui non plus n'etait pas habitué a tant de remue-ménage.
Il ne voulait pas faire connaissance. Il ne voulait pas etre entouré d'autant de brouhaha et de personnes. Et toutes ces energies negatives..
De plus, ce Djebb ne lui inspirait vraiment rien. Vraiment, vraimet rien. Quel idée de le nommer chef !
Que fallait-il qu'il fasse ?
Les Six instances m’en soient témoin, j’ignore si les dogmes de la Légion Lunaire permettent à ma personne de questionner vos dires, mais… votre injonction nous commanderait-elle ne plus jamais nous adresser mutuellement la parole ? Car c’était là votre dernier ordre, et cela nous imposerait alors de le briser
Decidement, c'est vraiment la seule personne avec qui Tauron avait un tant soit peu envie de discuter.. Son accent etrange dissimulait sans doute une pléthore d'histoire..
Bon, trés bien. Il fallait le faire.
Il PARLA a quelqu'un. Yardan.
"Cher Yardan. Je suppose que vous ne maitrisez pas tellement les us et coutume de cette region et je pense que comme moi, la tournure ne vous parle pas. Enfin, elle ne vous est pas trés claire. Donc je me permet de repondre a la place de Ludmilla : Non, elle ne nous a rien interdit du tout. Elle surement, au vu de ce que j'ai pu voir, du refuser une offre du chef de l'autre Manicle. D'ailleurs, si j'ai raison.." Il regarda du coin de l'oeil Ludmillan, cherchant son approbation pour continuer.
"Enfin je suppose que c'est ca. Et si j'ai raison, j'aimerai bien discuter d'un ton plus calme. Avec vous par exemple. D'où venez vous exactement mon cher ?"

Avatar de l’utilisateur
Nailseater
Messages : 453
Inscription : 01 avr. 2016, 00:34
Localisation : Montpellier

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Nailseater » 13 avr. 2016, 23:06

Jasna écoutait Nana parler avec le nouveau -autant nouveau soit-il par rapport à eux- puis suivit les présentations du nain acquiesçant quant à l'attitude de Voukol.
C'est à ce moment la que la voix de Ludmilla retentit, Jasna se leva d'instinct. Sa soeur revint vers elle, le sourire aux lèvres et s'assit à la table.
"Alors, où en étions-nous ?"
Le regard qu'elle lui lança ensuite voulait tout dire. Jasna se retourna vers Czepble et la façon dont elle le regardais ne faisait aucun doute, à cet instant, elle le haïssait.
Les Six instances m’en soient témoin, j’ignore si les dogmes de la Légion Lunaire permettent à ma personne de questionner vos dires, mais… votre injonction nous commanderait-elle ne plus jamais nous adresser mutuellement la parole ? Car c’était là votre dernier ordre, et cela nous imposerait alors de le briser
Yardan désamorça instantanément la colère de la jeune femme tant sa question était incongrue. Tauron prit alors la parole et elle en profita pour prendre la main de Ludmilla. Elle entendit la fin de la tirade de Tauron et fut l'espace d'un instant heureuse des choix de sa sœur pour leur groupe.
Jasna Guerrière 1 Prêtresse 2
PV : 33 Actuels : 28
Combat :
Attaque : +6 Dégâts : 1D8+4 + 1d6| 1D10 + 4 +1d6 C.A. 17
3 sorts mineurs
1 : Détection de la magie|Éclair traçant|Mot de guérison |Imprécation| Blessure* |Simulacre de vie*
2 :

Avatar de l’utilisateur
Edzart
Messages : 830
Inscription : 31 mars 2016, 16:52

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Edzart » 13 avr. 2016, 23:10

J'enregistrais distraitement ce que Levko m'apprenait de son jeu de dé. L'équilibre n'était pas bon, dans les proportions de possibilité d'avoir une meilleure main avec une relance, mais qu'importe. Ca n'avait aucun intérêt. Je lançais les dés d'un air distrait tandis que j'écoutais Czepble. Il s'installa à côté de moi et je l'observai du coin de l'oeil, continuant à faire rouler les dés avec un entrain feint.
Il était étrange, Czep. Il tremblait parfois comme une feuille, de peur, parfois comme un taureau, de colère et d'autres fois, comme maintenant, réussissait à se tenir aussi fixe et solide qu'un roc.
Je lui glissais avec un sourire : "Eh bien. Ca s'est passé aussi bien que ça aurait pu se passer. Ne t'inquiète pas pour eux, je fis un geste de la tête vers Yardan,le druide et la guerrière rousse, ils comprendront bien assez tôt."
En haussant un sourcil déformé, je lui posais sans mot-dire, la question qui me brûlait les lèvres : Qu'est-ce qu'il avait bien pu dire pour la mettre dans cet état ?

Je n'étais pas inquiet pour le futur de notre petit groupe. Il allait se souder, à un moment ou un autre. Et ce moment, je le sentais arriver. Il se tenait non loin, personnifié par Voukol. La question, c'était de savoir s'il allait se souder avec ou sans moi. J'avais douloureusement besoin d'en être pour réussir à survivre à cette épreuve.

"Jasna, Wulfstan, vous voulez vous joindre à nous ?", demandai-je, un sourire aux lèvres, cachant ce questionnement qui fourmillait sous mon crâne.
Aleksandr Novgarad - Mage de guerre - Lv4
PV :35/35 - CA : 14
Sorts :
1 4/4
2 3/3
Trait de feu +5 (1d10 feu)
Poigne foudroyante +5 (1d8 Foudre) - Supprime la réaction

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Messages : 777
Inscription : 07 avr. 2016, 14:09
Localisation : Arlon, Belgique

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Casaïr » 13 avr. 2016, 23:21

Ludmilla reprit sa place calmement en souriant et... eu un moment d'absence quand Yardan lui posa une question.

On parle bien la même langue, et pourtant, j'ai pas compris un traître mot...

Se repassant plusieurs fois la phrase, elle finit par comprendre. Elle eut un léger éclat de rire avant de replacer une mèche de cheveux roux derrière son oreille, plus par habitude que par coquetterie.

"Tout à fait, Tauron, mais maintenant que la situation est clarifiée, il ne devrait pas y avoir de soucis. Il faudra que je vous parle un peu plus tard, sourit-elle en s'adressant aux membres de son groupe plus spécifiquement, puisque nous formerons une unité d'assaut et l'autre, une unité de reconnaissance et d'infiltration."

Le chef de l'autre groupe revint à leur table et cette fois, Ludmilla le regarda sans ciller. Elle était même étonnamment calme, et ne tiqua pas sur l'emploi des mots. elle n'apprécia en revanche que moyennement l'entente entre lui et le Crapaud.

Tu veux jouer à ça, hein ?

Il était hors de question pour elle de se laisser avoir de la sorte, il y avait trop à perdre en jeu. Je vais devoir me faire pousser des yeux dans le dos maintenant...
Ludmilla
Guerrière niveau 2 | Paladine 2
CA : 17
Arme : épées courtes x2 (+4 toucher ; 1d6+2 dgts) | arbalète légère (+4 toucher ; 1d8+2 dgts, rechargement)
PV/dés : 33/4D10 | actuels : 33
Blessures : 0 | Fatigue : 0

Avatar de l’utilisateur
Nailseater
Messages : 453
Inscription : 01 avr. 2016, 00:34
Localisation : Montpellier

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Nailseater » 13 avr. 2016, 23:42

"Jasna, Wulfstan, vous voulez vous joindre à nous ?"
Jasna interrogea sa soeur du regard puis s'arrêta quelques instants sur Tauron et Yardan avant d'accepter.

"Pourquoi pas. Je vous préviens je suis chanceuse au dés. "

La guerrière fit un sourire à Ludmilla et ses autres compagnons avant d'aller s'asseoir en face d'Aleksandr. Elle s'efforça de sourire en s'asseyant ... mais elle n'était pas sûre du résultat. Elle n'était pas très douée pour ça. Attrapant les dés qu'on lui tendait, elle observa la personne qui lui faisait face. Ainsi lui et l'autre crétin font déjà des manigances. Il n'aura pas fallut longtemps.

Les dès roulèrent sur la table, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas demandé les règles. Tant pis, quelque'un lui dira bien si elle a gagné ou perdu. Elle aurait pu lancer la conversation mais n'avait rien à dire. Pui,s c'est pas moi qui est proposé de venir jouer après tout.
Jasna Guerrière 1 Prêtresse 2
PV : 33 Actuels : 28
Combat :
Attaque : +6 Dégâts : 1D8+4 + 1d6| 1D10 + 4 +1d6 C.A. 17
3 sorts mineurs
1 : Détection de la magie|Éclair traçant|Mot de guérison |Imprécation| Blessure* |Simulacre de vie*
2 :

Avatar de l’utilisateur
Soulnight
Messages : 607
Inscription : 04 avr. 2016, 18:30

Re: [Arolavie] Chapitre 1 - La frontière

par Soulnight » 14 avr. 2016, 00:23

" Hum, notre nouveau venu n'a pas encore ses quartiers, sinon il ne dégoulinerait pas sur mon plancher ? Tu as déjà vu Voukol ou le Capitaine ? Parce que si ce n'est pas fait, je gage que Voukol ne sera pas beau à voir s'il doit te venir lui-même te récupérer. Soupe pour toute à l'heure, ça ira ? Je ne cuisine plus à cette heure-ci, mais je peux mettre au chaud du bouillon déjà prêt."
A ces mot Ignir se senti tressaillir... Il allait falloir obéir aux ordres. Le nain du apercevoir la mine renfrogné puisqu'il lui présenta toute la tablé et lui conseilla d'aller voir ce Voukol. Ignir allait se lever lorsque...
Jamais
Surpris Ignir remarqua que la guerrière à la chevelure rouge s'entretenait avec un individu patibulaire. Que venait-il de se passer ? La jeune fin revint à la tablé, cachant de la colère, ou de l'humiliation, Ignir ne saurait trop dire. Toutefois, cet incident semblait s'accompagner de problème à venir.
Ignir ignora le moine, le roublard en face faisait crier son instinct. Impossible à dire ce qu'il se passait, mais Ignir porta instinctivement sa main à son épée. Cet individu est assurément dangereux, une inconnu dans mon plan. Je n'aime pas ça. Il va falloir régler ça au plus vite.
La guerrière semblait détendu, elle était proche de la jeune femme qui l'a accueillit. Des sœur surement, des amis. L'heure n'était pas à la réflexion, il fallait aller voir ce Voukol.

Ignir se leva :
"Excusez moi, mais je dois aller voir Voukol, est ce que quelqu'un aurait l’amabilité de m'indiquer le chemin ou même si j'ose l'espérer m'accompagner ?"

Ignir observa la partie de dés en attendant la réponse. L'individu qui avait proposé la partie, un certain Levko, proposait un traquenard vieux comme le monde : une partie de dès sans mise où il perd, puis lorsque ses adversaire seront rempli d'orgueil et de sensation de victoire. Il proposera alors de jouer de l'argent, subtilisera les dès pour les remplacer par des pipé et raflera toute les mises... Non, son passé de roublard lui faisait imaginer les pires choses.
Se préparer au pire pour être toujours prêt une des maxime qu'il avait appris dans sa première guilde des voleurs, elle n'avait été que trop vrai à l'époque, à cause de sa mère... Cette dominatrice sans cœur... Il la détestait pour ce qu'elle était.
Ignir Errin, Tieffelin Roublard 1 Rôdeur 2 / Pv 18/23
CA 12
Combat :
Epée courte : 1d6+3
Dague : 1d4+3
Arc court : 1d6+3
"Un dés pour les meujeter tous, une table pour les réunir. Un dès pour les faire jouer et dans le jdr les lier."

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités

Nous sommes le 21 oct. 2020, 09:18