Questions sur la corruption Forum dédié aux règles de Dragons

Meteorskies
Messages : 28
Inscription : 24 déc. 2019, 13:57

Questions sur la corruption

par Meteorskies » 24 déc. 2019, 14:22

Bonjour,

J'ai des questions concernant les règles relatives à la corruption du Chancre.
La règle d'apostasie sacrilège p94 explique que dès le stade de corruption mineure, "votre lien a toute forme d'énergie divine non corrompue est coupé". Techniquement ma compréhension des sources de magie impose que la classe de paladin est immédiatement incapable de faire appel a la magie divine provenant de son dieu. Cela bloque donc son utilisation des sorts de serment, en accord avec le paragraphe "l'importance de la source d'un sort" en page 83. Ai-je raison ?
Cela ne devrait-il pas également empêcher ou modifier l'emploi de perceptiondivine et d'imposition des mains, leur source venant de la sainteté ?
Page 189 sur la corruption du paladin, le statut corrompu est-il atteint pour un point de corruption temporaire ou permanent ?
Je ne saisis pas bien le tableau page 81 du grimoire sur les niveaux de corruption. Est-il pertinent que 5 points de corruption permanente puissent être rempli tout en restant une corruption mineure ? Cela veut dire que l'on peut cumuler un total de 20 points de corruption ? Ou bien avez-vous omis de remplir les cases (et dans ce cas on peut avoir au plus 5 points de corruption au total, soit 4 avant métamorphose) ?

Iris
Administrateur
Messages : 2508
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Questions sur la corruption

par Iris » 03 janv. 2020, 09:06

Pfiou ! De la question bien technique ! :lol:
J'ai des questions concernant les règles relatives à la corruption du Chancre.
La règle d'apostasie sacrilège p94 explique que dès le stade de corruption mineure, "votre lien a toute forme d'énergie divine non corrompue est coupé". Techniquement ma compréhension des sources de magie impose que la classe de paladin est immédiatement incapable de faire appel a la magie divine provenant de son dieu. Cela bloque donc son utilisation des sorts de serment, en accord avec le paragraphe "l'importance de la source d'un sort" en page 83. Ai-je raison ?
Les paladins n'ont pas obligatoirement de dieu : ce qui compte pour eux, c'est le serment. Le reste est secondaire. Tu as des éléments dans AVENTURIERS, chap. Paladin, "rompre son serment : corruption par le Chancre"

Dans GRIMOIRE, chap. Corruption, "l'importance de la source du sort" concerne avant tout les sorts marqués par l'icône "corruption". En substance, on te dit qu'un prêtre ayant un domaine spécial ou les sorts associés spécifiquement à un serment qui donne accès à un sort indiqué comme corrompu ne sera PAS corrompu rien que pour ses beaux yeux. Les sorts de serment sont ceux figurant en liste spéciale

Rappel : le Chancre peut être une source de magie divine (druides corrompus etc.)

A présent, revenant à notre corruption mineure. Elle signifie que tu n'as plus aucun filtre : si tu utilises un sort corrompu, il n'est pas purifié, il est bien corrompu.

Exemple : le sort de paladin du corbeau "confusion" est corrompu normalement. Une fois le paladin apostat, il peut continuer d'utiliser le sort confusion, MAIS désormais ce sera un sort corrompu. L'essentiel de l'effet mineur de l'apostasie est signalé ensuite dans la description :
Rejet du divin. Votre lien à toute forme d’énergie divine non corrompue est coupé. Vous ne pouvez plus
utiliser les sorts suivants,
même par le biais de parchemins ou d’objets magiques : allié d’outreplan, divination,
esprits gardiens, invocation de céleste, mythes et légendes. Vous ne pouvez utiliser les sorts suivants que sous
leur forme corrompue
: invocation de fées mineures ou de ravageurs mineurs, invocation de fée et de ravageur.
De manière générale, les effets de corruption mineure sont mineurs. L'idée est : l'avantage corrompu est rapidement séduisant ; le désavantage est léger au début, mais devient bien plus pénible par la suite.
Cela ne devrait-il pas également empêcher ou modifier l'emploi de perceptiondivine et d'imposition des mains, leur source venant de la sainteté ?
Encadré sur les effets de la corruption du paladin :
La corruption n’a que très peu d’effets visibles et ne modifie qu’à la marge le fonctionnement des pouvoirs des paladins. Si vous êtes corrompu, les modifications suivantes s’appliquent :

Vous perdez votre avantage aux jets de sauvegarde contre la folie et la corruption que vous conférait votre santé divine.

Au lieu de repousser ou effrayer les ravageurs du Chancre, vos pouvoirs s’appliquent aux êtres féeriques.

Vous ne pouvez plus utiliser d’objets infligeant des dégâts radiants. Les dégâts radiants (sorts, aptitude de classe…) que vous pouviez infliger sont remplacés par des dégâts nécrotiques.

Si vous deviez méditer ou prier dans un lieu sacré, vous devez désormais le faire dans un nid chancreux.
Rien ne t'interdit de modifier la manifestation d'autres aptitudes ;)

Page 189 sur la corruption du paladin, le statut corrompu est-il atteint pour un point de corruption temporaire ou permanent ?
Permanent ! Le temporaire arrive trop souvent :lol:
Je ne saisis pas bien le tableau page 81 du grimoire sur les niveaux de corruption. Est-il pertinent que 5 points de corruption permanente puissent être rempli tout en restant une corruption mineure ? Cela veut dire que l'on peut cumuler un total de 20 points de corruption ? Ou bien avez-vous omis de remplir les cases (et dans ce cas on peut avoir au plus 5 points de corruption au total, soit 4 avant métamorphose) ?
Je n'ai pas tout compris là.
Si toutes les cases sont noircies ou cochées, vous subissez la métamorphose.
Ligne mineure noircie = tu passes en modéré
Ligne sérieuse noircie = tu passes en graves
Ligne grave noircie = tu passes en critique
Ligne critique noircie = tu deviens un monstre

?
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Meteorskies
Messages : 28
Inscription : 24 déc. 2019, 13:57

Re: Questions sur la corruption

par Meteorskies » 03 janv. 2020, 19:26

Pourrais-je avoir des précisions sur ce qui est entendu par "magie divine" ? Vu que le Chancre peut donc être considéré comme tel, j'imagine que cela ne peut pas être "venant d'une divinité". Cela m'importe pour bien comprendre comment justifier ce qu'un individu corrompu peut ou ne peut pas faire.

Avatar de l’utilisateur
NainPaladin
Messages : 379
Inscription : 31 mars 2016, 16:11
Localisation : Paris

Re: Questions sur la corruption

par NainPaladin » 04 janv. 2020, 07:59

Tu es comme Sanwë.
Lis grimoire p 17.

Nanounet.
Les Ombres d'Esteren - 0. Prologue - p. 16 : Il est tout à fait possible de réfléchir beaucoup tout en étant sot ; chose plus commune qu’on ne le pense.

Meteorskies
Messages : 28
Inscription : 24 déc. 2019, 13:57

Re: Questions sur la corruption

par Meteorskies » 01 oct. 2020, 13:12

Petit retour sur ce sujet.

Sans ordre particulier:

Niveau de corruption :
Une ligne = un niveau
Une case = une corruption (temporaire ou permanente)
Donc techniquement, si je rempli la première ligne avec 5 cases pleines, j'ai 5 points de corrutpion permanente et je suis toujours en corruption mineure. Ai-je bon ?
Si oui, vu le descriptif qui est fait de la corruption permanente, cela me semble étrange de pouvoir cumuler autant de corruption permanente et demeurer simplement en mineur.

Paladins et source de magie :
Les paladins n'ont pas obligatoirement de dieu : ce qui compte pour eux, c'est le serment.
D'accord, mais une immense partie des pages du paladin lie son pouvoir (au sens large) à l'énergie divine.
Exemple:
P189 Santé divine : [...] la magie divine qui coule dans vos veine vous immunise contre les maladies
P190 Conduit divin : [...] vous confère la capacité de canaliser l'énergie divine pour en tirer des effets magiques
Si je prend litérallement ce qu'implique l'apostasie, cela coupe le paladin de ces pouvoirs, et cela a un effet beaucoup plus étendu que ce qui est décrit comme les sorts devenus interdits par l'apostasie.
La page 17, suggérée par NainPaladin, ne fait que soulever le problème mais n'y apporte pas de réponse. Je n'aurais pas de problème à laisser la question flotter si cela n'avait pas un effet potentiel concret sur les règles. L'explication d'Iris me laisse penser que les implications de cette formulation n'a pas été bien évaluée. Au final, je sais bien qu'en tant que MJ je suis seul juge de ce que j'applique, mais je veux savoir si ces règles n'ont simplement pas été pensées jusqu'au bout ou s'il y a quelque chose qui m'échappe.

Avatar de l’utilisateur
Jaebedo
Messages : 7
Inscription : 22 août 2019, 13:11

Re: Questions sur la corruption

par Jaebedo » 06 oct. 2020, 18:26

Petit retour sur ce sujet.

Sans ordre particulier:

Niveau de corruption :
Une ligne = un niveau
Une case = une corruption (temporaire ou permanente)
Donc techniquement, si je rempli la première ligne avec 5 cases pleines, j'ai 5 points de corrutpion permanente et je suis toujours en corruption mineure. Ai-je bon ?
Si oui, vu le descriptif qui est fait de la corruption permanente, cela me semble étrange de pouvoir cumuler autant de corruption permanente et demeurer simplement en mineur.
De ce que j'en comprends, non. Quand une ligne est noircie ( 5 points ) tu passes directement au niveau de corruption supérieur, avant que le premier point de la ligne supérieure ne soit noircie. Pour être plus clair, si tu as 5 points permanents de corruption, tu es considéré comme étant atteint d'une corruption sérieuse.
Paladins et source de magie :
Les paladins n'ont pas obligatoirement de dieu : ce qui compte pour eux, c'est le serment.
D'accord, mais une immense partie des pages du paladin lie son pouvoir (au sens large) à l'énergie divine.
Exemple:
P189 Santé divine : [...] la magie divine qui coule dans vos veine vous immunise contre les maladies
P190 Conduit divin : [...] vous confère la capacité de canaliser l'énergie divine pour en tirer des effets magiques
Si je prend litérallement ce qu'implique l'apostasie, cela coupe le paladin de ces pouvoirs, et cela a un effet beaucoup plus étendu que ce qui est décrit comme les sorts devenus interdits par l'apostasie.
La page 17, suggérée par NainPaladin, ne fait que soulever le problème mais n'y apporte pas de réponse. Je n'aurais pas de problème à laisser la question flotter si cela n'avait pas un effet potentiel concret sur les règles. L'explication d'Iris me laisse penser que les implications de cette formulation n'a pas été bien évaluée. Au final, je sais bien qu'en tant que MJ je suis seul juge de ce que j'applique, mais je veux savoir si ces règles n'ont simplement pas été pensées jusqu'au bout ou s'il y a quelque chose qui m'échappe.
Je crois que l'idée c'est que le serment du paladin, ou la chose à laquelle il a prêté serment, agit comme une source d'énergie divine. En clair, le divin n'est pas à prendre au sens de dieu. Un paladin peut avoir prêté serment à un dieu, mais il peu tout aussi bien avoir prêté serment à autre chose, et c'est donc la force de son serment voire le Destin lui même qui lui attribue ces pouvoirs ( si tu décides que la Forge du Destin existe bien, par exemple, elle semble être une entité au dessus même des dieux, ou du moins aussi puissant )
Par défaut un paladin est de toute façon un élu du destin, donc qu'il ait pu obtenir des pouvoirs divins par ce biais ne me semble pas choquant. Si il est corrompu par le chancre, là c'est une autre paire de bretzels. En gros il devient un chevalier noir quoi.
Garde à l'esprit que la corruption, le chancre, tout ça, est un corps de règles optionnelles, si ça ne t'inspire pas, ne te prends pas la tête avec. Je crois que Dragons a été pensé comme un guide qui laisse volontairement énormément de marge de manœuvre au meneur, et même si je suis d'accord qu'il est appréciable d'avoir des règles claires sur la corruption, personnellement celles fournies me conviennent largement. ( même si j'avoue par contre que j'aurais aimé que Créatures contiennent un chapitre sur les Ravageurs du chancre :D )
Il peut avoir prêté serment sur un objet ou un lieu qui lui accorde des pouvoirs.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités

Nous sommes le 29 oct. 2020, 23:00