Chap.18 - Par des sentiers différents Une aventure de la garde lunaire de Fort Ditelni à la frontière nord-ouest de l'Arolavie.

Iris
Administrateur
Messages : 2484
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Iris » 22 août 2018, 11:08

Terdéric, confus, hocha positivement la tête aux deux questions de Ludmilla.
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Aeghiss
Messages : 539
Inscription : 31 mars 2016, 18:08
Localisation : Lyon

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Aeghiss » 26 août 2018, 17:41

Plissant les yeux, j'inspectais la blessure de Ludmilla. Yardan avait manifestement déjà fait une bonne partie du travail, c'était indéniable. Ce dont je n'étais pas sûr, en revanche, c'était s'il avait bien nettoyé la plaie ou non. Avait-il effectivement tenté, d'ailleurs ?

« Yardan a-t-il nettoyé ta plaie ? demandais-je à la blessée, pour obtenir confirmation. »

Lui n'était pas doté de ma vision nocturne, et malgré le déficit de couleurs dû au manque de lumière, il me semblait apercevoir des traces qui pouvaient avoir été laissées par les ongles de la goule.
Fouillant dans mon sac, j'en extrayais ce qui me restait de simples — du thym, surtout — dont j'allais user pour préparer une infusion à la fois antiseptique et anti-infectieuse. Le pire qui pourrait arriver serait que la blessure ne s'infecte — les goules n'étaient pas vraiment des créatures que l'on pouvait décrire comme ayant un sens de l'hygiène très développé — et je préférais ne pas prendre de risques. J'apprêtais un mince feu de camp — sujet pour lequel j'étais d'ailleurs toujours tiraillé entre sa capacité à repousser le froid, et le fait qu'il nous rendait dangereusement repérables : fallait-il le maintenir tout au long de la nuit et prendre le risque d'être repérés, ou l'éteindre et prendre le risque de tomber malades ?

Le reste de l'infusion, je le partagerais entre les esclaves : ils étaient épuisés, affamés, et plus généralement affaiblis. En outre, la nuit était fraiche ; et dans leur état, un simple rhume pouvait faire de gros dégâts. Si une poignée d'entre eux se retrouvaient fiévreux et incapables de marcher, nous n'aurions pas les moyens de les soigner correctement, quant à les porter jusqu'à la frontière Arolave… Ce serait un calvaire. Mais dans le même temps, abréger leurs souffrances et les abandonner dans un fossé constituerait un indice flagrant pour nos poursuivants et nous ne pouvions nous le permettre.
[ L'aigle d'Arolavie ]Wulfstan Eisenbrand — Chasseur nain (lvl 4).
PV : 32/32 — CA 15.
Emplacements de sorts : Niveau 1 — 3/3.
Carreaux : 9/20.

Iris
Administrateur
Messages : 2484
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Iris » 27 août 2018, 14:13

Yardan avait manifestement fait de son mieux avec les moyens dont il disposait -- c'est à dire pas grand-chose.

Wulfstan sentait que son intuition sur l'état de santé générale risquait de se confirmer. La fatigue, la faim et le froid... Ce serait un coup de chance monumental si personne n'était malade demain, et ça ne ferait que s'aggraver.

Les nouvelles de Terdéric avaient aussi quelque chose d'inquiétant : qu'allait-il se passer désormais ?


Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
Aeghiss
Messages : 539
Inscription : 31 mars 2016, 18:08
Localisation : Lyon

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Aeghiss » 07 sept. 2018, 13:08

Une fois que l'infusion fut prête, je nettoyais correctement la plaie de Ludmilla. À cause de l'obscurité, je n'étais pas absolument sûr du résultat, mais je pensais pouvoir affirmer que le risque d'infection était désormais écarté, ce qui était déjà un excellent point en soit. Mais je n'en avais pas encore fini avec cette blessure…

Plusieurs fois, dans les tunnels, il m'avait semblé que des choses étranges s'étaient produites. Je ne l'avais pas remarqué sur le coup, mais a posteriori, les choses m'avaient semblé suffisamment anormales pour que je m'interroge. À de multiples reprises, ma vision s'était comme… Distordue ? Modifiée. Refocalisée. Tout ce qui se trouvait autour de ma cible et de moi était devenu flou. Presque inexistant. Les détails s'étaient effacés, les couleurs, aussi… Et ma cible, elle, n'était que plus distincte, malgré ses mouvements vifs. Comme si ma vision s'affranchissait de l'extérieur pour mieux se focaliser sur ma cible… Sur mes cibles : car à la mort de l'une d'elles une sorte de sixième sens avait attiré ma vision, pourtant obscurcie, sur un autre ennemi à proximité, sur lequel mon attention s'était magnétiquement reportée.

Et puis il y avait cette fois où, malgré des blessures qui m'avaient paru sévères, ma douleur s'était soudainement comme anesthésiée, et où après le bref instant qu'il m'avait fallu pour encaisser, j'avais continué le combat sans broncher. A posteriori, les blessures que j'avais constaté après la fin du combat m'avaient semblé beaucoup plus mineures que ce que je croyais initialement.

Se pouvait-il que, comme Jasna, j'aie un potentiel magique latent qui s'était désormais éveillé ? Que comme Gaspardin, je sois doté d'un pouvoir de guérison, dont j'aurais inconsciemment fait usage sur moi-même pour pouvoir continuer le combat ? Si c'était bien le cas, il serait utile que je le vérifie au plus vite, et le cas échéant, que j'apprenne à le maîtriser au mieux. Par ailleurs, Ludmilla était blessée et si je pouvais l'aider à récupérer, ce serait une bonne chose.

« Bon. Je vais essayer quelque chose… Je ne promets rien. Je ne sais même pas si ce n'est pas juste moi qui me fais des idées à cause de la fatigue… »

Si j'avais bien des pouvoirs de guérison, il ne semblait pas que j'aie besoin d'apposer mes mains sur la plaie comme le faisait Gaspardin. Ça mis à part… Je ne savais pas du tout comment m'y prendre. Je pris une grande inspiration. J'exhalais profondément. Je tâchai d'être à la fois aussi calme que l'on pouvait l'être, et extrêmement concentré. La tâche était ardue. Je luttais contre mon chaos interne de problématiques à traiter et de questions sans réponse. L'instant s'étira dans le temps. Quelle durée ? Aucune idée… Mais à l'instant où je commençais à me dire que je m'étais simplement fait des idées…

Un courant. Une connexion, à la terre. Je sentais le sol sous mes pieds. Je sentais l'odeur de l'humus avec une acuité sans précédent. Je sentais… La terre. Non. La Terre… Le Monde. Monde ??? Comme un courant qui se propageait à travers mon corps tout entier. Du haut vers le bas ? Ou du bas vers le haut ? Ce courant qui me reliait à la terre…

Mon anneau se mit à luire. Brièvement, mais suffisamment intensément pour que je ne puisse pas croire l'avoir rêvé. Je sentais comme une vague de chaleur en moi… Et les lèvres de la plaie de Ludmilla semblaient comme fourmiller.

L'instant passa, et une vague de fatigue passa dans mes membres, et il me fallut un moment avant de me relever et d'aller distribuer le reste de la tisane aux esclaves, qui en auraient bien besoin. La plaie de Ludmilla n'était pas entièrement cicatrisée, mais le progrès était certain.

Mon tour de garde sembla durer une éternité… Aucun événement exceptionnel n'advint, ce qui était fort heureux : je passai une bonne partie de mon temps à jouer avec mon anneau de pierre noire, perdu dans mes pensées… Et incapable de me focaliser sur mon environnement immédiat. Par conséquent, mes sens n'étaient clairement pas autant aux aguets qu'à l'ordinaire.

J'avais obtenu la réponse à une de mes questions, mais elle ne semblait qu'en soulever plus encore… Et ce alors que j'avais déjà de nombreuses préoccupations immédiates. Mon sommeil fut aussi agité de questions que mon piètre tour de garde.

[ L'aigle d'Arolavie ]Wulfstan Eisenbrand — Chasseur nain (lvl 4).
PV : 32/32 — CA 15.
Emplacements de sorts : Niveau 1 — 3/3.
Carreaux : 9/20.

Avatar de l’utilisateur
Casaïr
Messages : 777
Inscription : 07 avr. 2016, 14:09
Localisation : Arlon, Belgique

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Casaïr » 07 sept. 2018, 15:52

La blessure se refermait doucement, pas totalement mais elle était tout de même moins vilaine et handicapante qu'avant. Je ne comprenais pas trop ce qu'avait fait Wulfstan mais je me sentais un peu soulagé, au moins de ce côté.

"Merci", soufflais-je simplement.
Ludmilla
Guerrière niveau 2 | Paladine 2
CA : 17
Arme : épées courtes x2 (+4 toucher ; 1d6+2 dgts) | arbalète légère (+4 toucher ; 1d8+2 dgts, rechargement)
PV/dés : 33/4D10 | actuels : 33
Blessures : 0 | Fatigue : 0

Iris
Administrateur
Messages : 2484
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Chap.18 - Par des sentiers différents

par Iris » 17 sept. 2018, 08:22

Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités

Nous sommes le 23 sept. 2020, 21:41