Nouvelle d'ambiance horifique Forum dédié aux créations de la communauté : règles, scénarios, lieux, aides de jeu, illustrations, nouvelles...

Keroro
Messages : 5
Inscription : 22 nov. 2019, 23:51

Nouvelle d'ambiance horifique

par Keroro » 26 nov. 2019, 19:48

Salutations !

Pour la petite mise en condition je vous ai découvert via votre stand dans le salon fantastique à Paris. En ayant discuté un peu avec les personnes qui tenaient ce dernier je me suis dis que ce serait une bonne idée de vous partager ici une nouvelle que j'ai écrit il y a quelques mois.

Comme la plupart des nouvelles, elle est courte. Donc ça ne devrait pas vous prendre trop de votre temps. Il doit y avoir quelques coquilles ici et là mais je me suis relu plusieurs fois et plusieurs personnes sont repassées derrière aussi donc il devrait pas y avoir trop de soucis. Pour le contenu avant de vous la partager il faut que je vous touche deux mots dessus. Cette histoire est reliée directement à un univers de jeu de rôle qu'on construit un pote et moi. Il va y avoir quelques notions qui vous seront donc obscures. Notamment à un moment je vais prendre en exemple Zanfelheim et il est tout à fait normal que vous ne connaissez pas cet être. L'important est donc dans l'ambiance que j'ai essayé de mettre en place.

J'attend donc un retour avec des critiques constructives sur ma façon d'écrire avec quelques pistes d'améliorations afin que je m'améliore et fournisse de meilleurs nouvelles à l'avenir. Je vous donne donc le liens vers le Google Doc où se trouve l'histoire.

https://docs.google.com/document/d/15p6 ... sp=sharing

P.S : Si je peux me permettre je vous conseillerez de vous mettre dans une ambiance tamisée si possible (nous allons éviter de nous mettre dans le noir ce n'est pas conseillé en regardant un ordinateur à moins que vous pouvez contrôler la lumière bleu et la luminosité de votre écran)
P.P.S : La chanson qui vous mettra dans l'ambiance à mon avis est : Gojira - Born in Winter c'est pas mal :D

Iris
Administrateur
Messages : 2319
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Nouvelle d'ambiance horifique

par Iris » 02 déc. 2019, 10:17

Yop !

3 pages... bon, je jette un oeil / lis de travers ;)


"lot de menaces, bonnes ou mauvaises" ==> des menaces bonnes, ce n'est pas très commun...
Attention répétition menace à moins de 3 lignes d'intervalles ; idem existence

Concernant le fait de dire "décrire" + la "folie indicible" = paradoxe. Si c'est indicible, ça ne peut pas être décrit, puisque ça ne peut pas être dit. Les mots "chics" ont des sens, des racines, des significations à manier avec précaution.

Attention à on / nous : à ne pas mettre dans la même phrase. De manière générale, "on" est à utiliser au sens "n'importe qui / tout le monde" , bref, quelque chose qui est su ou fait si généralement que l'on (:-P ) ne mentionne pas la personne. En revanche "nous" désigne un groupe identifiable.

Sur le plan de la forme, je t'invite à travailler à la rigueur et précision du choix de tes mots. On sent l'application dans l'écriture, mais elle manque de fluidité. Je pense tout simplement qu'il faut que tu pratiques davantage pour assouplir ton style, tout en musclant la rigueur (syntaxe, grammaire, répétitions). C'est comme un sport, ce qui demandait de l'effort au début devient progressivement plus simple, souple et précis.

"Que cette vision me suivrait même après la mort." ==> tu dis en début de texte que le gars veut se suicider. S'il sait que ça va le poursuivre, déjà on ne voit pas trop ce qu'il peut espérer comme libération ; et tu le redis ensuite en conclusion ; ensuite le but du narrateur n'est pas clair. Pourquoi raconte-t-il tout ça ? Qu'espère-t-il au juste du lecteur ?

Pour ce qui est du fameux Jikhag : un être au-delà de tout, comment se fait-il qu'il ait un nom ? Que signifie nommer une telle chose ?

Concernant le contenu, il semble nettement inspiré des écrits de type lovecraftien, avec intégration de la physique à la mystique, ce qui correspond tout ça fait au canon du genre. Il y a un côté pastiche. Étant donné que l'histoire littéraire est déjà riche de récits de ce style, il n'y a pas vraiment de surprise (l'effet lecteur blasé ;) ). Tout dépend de ce que tu veux faire : un exercice de style (s'entraîner à écrire dans un genre pour se dégourdir la plume) ou intégrer ce récit à un projet.

Si j'examine le texte avec un œil éditorial (yop, c'est moins le premier filtre des manuscrits que nous recevons à l'occasion), je dirais : j'ai besoin de savoir ce que tu veux faire. Aide de jeu pour un scénario ? défi de style (écrire dans un genre) ? autre ? il est nécessaire de savoir quel est la volonté à court / moyen / long terme pour faire un retour adapté. Les critères pour un texte à commercialiser ne sont pas les mêmes qu'un retour sur un projet perso qui le restera ;)


En espérant que ça t'aide un peu ^^
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Chucks
Messages : 143
Inscription : 31 mars 2016, 23:54
Localisation : Béziers

Re: Nouvelle d'ambiance horifique

par Chucks » 02 déc. 2019, 13:26

Bonjour,

Ce n'est pas l'avis d'un professionnel de l'écriture, mais juste un petit avis en passant, mais rien d'officiel surtout quand on sait que je ne suis pas fan de Lovecraft, mais quelques remarques quand même.

Au delà des fautes d'orthographe et de conjugaison qui me donnent l'impression de fleurir au fil du récit comme lors d'une belle saison printanière (entendre par là que j'ai l'impression que plus j'avance dans le texte et plus j'en vois) :

- L'usage du Mais mais me gène un peu : Il se passe ça, mais ci. Mais ça. Ca

- De l'incompréhension de ma part. Quand je lis ce paragraphe par exemple :
"Une énorme boule d’énergie pur, d’un blanc immaculé en train de pousser un cri strident. Comme un cri de désespoir, de douleur, un appel à l’aide. Il descendit rapidement au niveau de mes pieds et sans même m’en rendre compte je me retrouvais à le regarder de haut se faire traîner vers un sombre gouffre sans fond."
A quoi correspond le "Il" ?

- Ce sera tout me concernant, Iris en a déjà dit bien plus et surement bien plus juste malgré son œil jeté de travers.

Keroro
Messages : 5
Inscription : 22 nov. 2019, 23:51

Re: Nouvelle d'ambiance horifique

par Keroro » 02 déc. 2019, 20:10

Merci pour votre retour instructif !

Pour ce qui est du but en général c'était surtout élargir le lore de mon univers. Après pour ma défense je l'ai écrit d'une traite à 3h du matin en 30 min. C'étais en quelque sorte une épiphanie. Après j'ai choisis, pour moi, le genre que je trouve le plus simple à faire qui est donc du lovecraftien. Après j'ai écris 2 autres textes, un poème et un journal écrit par un cultiste. Si ça vous intéresse également vous n'avez qu'à demander ;)

Sinon je vois le problème de répétition et du nous/on. Ma question par contre concerne Chucks. Pour tout t'avouer je n'ai pas énormément lu de romans à part les 3-4 nouvelles de lovecraft et l'apprentie épouvanteur. J'étais également un très mauvais élève aux cours de français que je me suis mis à négliger à cause d'une très (très) mauvaise enseignante que j'ai eu en 3e qui m'a complètement dégouté du français et celle que je me suis coltiné tout le long du lycée n'a pas arrangé le tire du tout. Je n'étais donc pas des plus attentifs en matière de conjugaison. J'aimerai donc savoir, si ce n'est pas trop demandé bien évidemment, si tu peux me lister quelques problèmes de conjugaisons que j'ai pu avoir dans ce texte ? Je l'ai fais relire à d'autres personnes qui sont plus calé que moi en français mais n'ont pas relevé énormément de fautes. Donc je suis curieux de voir quelles genres de conneries je peux bien faire pour que 4 personnes ne les voient pas du tout :lol:

Après quoi je vais essayer de modifier le texte et l'améliorer. Sinon pour les question sur le fond pour le "Il" je me suis planté j'aurai du dire "Elle" vu que je parle de la boule (je corrige ça de ce pas). L'idée ici est de décrire donc des créature qui sont une menace pour l'univers et les règles établies par ce dernier. Jouer avec l'angoisse métaphysique de l'existence avec un univers où la vie après la mort existe et est bel et bien connue. Donc j'imagine de créatures qui pourraient supprimer l'existence même après la mort. Un peu comme Zen'O dans Dragon Ball Super. Le machin efface des univers avec tous leur concept de vie et de mort donc l'au-delà avec et les esprits qui n'existeront plus. Perso le concept de Zen'O me terrifie mais le ton et l'ambiance enfantin atténue le truc. Donc mon idée c'est de reprendre ça et de le mettre à la sauce Lovecraft.

Jikhag est donc le nom qu'on lui donne, cette créature en elle même n'en a pas en vérité. Mon but en la décrivant c'est comme si je décrivais un animal (ici un crocodile qui essai de noyer sa proie avec sa puissante mâchoire). On a donc une créature extrêmement puissante mais ne possédant pas de libre arbitre, ni d'intelligence ni d'émotions. Ce concept donne donc naissance à un panthéon caché dans mon univers. Là où le panthéon normal est constitué de dieux à la grec, ils ont un domaine de prédilection et peuvent se reproduire entre eux ou avec des mortels. Celui là reprend plus un concept où ce sont des divinités nées de rien du tout qui sont là depuis le commencement et sont asexués (les dieux dans bloodborn). Je cherche donc à faire coexister ces deux concepts dans un univers. On se retrouve donc avec 4 types de dieux différents dans mon univers :

  • Les deux types que j'ai cité plus haut
  • Les bêtes primordiales (dragons, élémentaires, etc...)
  • Les nouveaux dieux, ceux qui étaient mortels et ont obtenus d'une manière ou d'une autre le rang divin

Cette nouvelle a donc eu pour but d'un peu introduire la catégorie des dieux lovecraftiens (qui n'ont pas de nom encore) dans l'univers.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité

Nous sommes le 11 déc. 2019, 07:51