Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste Section uniquement dédiée au jeu

Avatar de l’utilisateur
Atorgael
Messages : 676
Inscription : 31 mars 2016, 22:43
Localisation : Meximieux

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Atorgael » 27 nov. 2020, 23:50

Le roublard laissa Yardan au bon soin de la prêtresse, il n'était d'aucune utilité pour son ami.

A l'instar de la sorcière il partit en quête dans la salle de quelques chose sans trop savoir. Il se méfia cependant des pièges qui pouvaient encore s'activer.

La tension était palpable et la situation lui déplaisait fortement. Voila que les alliés de la veille commençait à s'insulter, à se suspecter. Une situation inacceptable pour le roublard qui avait craint puis apprécié la fraternité naissante au sein de la manicle.
N'y tenant plus il lâcha quelques mots à l'attention de personne en particulier mais que tous purent entendre.

" Fermez-là, tous ! Occupez-vous de Yardan et surveillez les accès. On sait pas c'qui peut encore nous tomber d'ssus. "

Il ramassa son arme et partit explorer les environs sans attendre de réponse.
Levko - Roublard 6
DV:6D8 - PV 45/45pv - 0 niv Fatigue - CA 15 - 3/3 pts héroïsme

"Céraste" : Rapière+1 +7 / 1d8+4 - Buveuse de poison
Atq sournoises : +3d6 / Fulgurance sournoise / Roublardise / Esquive instinctive

Mon site pour Dragons

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 648
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Etmer_Fachronies » 28 nov. 2020, 22:00

Calme et sérénité. Un calme ondoyant. Une sérénité radieuse. Partout autour, le flot coulait en rythme, sans heurt. Les pastelles luisaient d’une douceur chaude, les ors scintillaient au gré des respirations.

Un endroit que Yardan connaissait bien. Le nexus de ses pensées. Un lieu hors du temps, loin de l’emprise du présent et de l’immédiateté. Un sanctuaire secret, que le moine arpentait lors de ses pérégrinations mentales, ces méditations si chères aux enseignements du Dieu Dragon.

Pour celui qui quêtait l’ataraxie, ce refuge était tant un aboutissement qu’un point de départ. Un repère, solidement ancré dans l’immensité du Soi.

Pourtant, en cette heure, quelque chose dénotait dans son for intérieur. Il était en pleine bataille. Pourquoi venir ici ? A aucun moment le disciple de Draaz ne souvenait avoir arpenté le cheminement qui menait à cet asile.

Tu as perdu la raison. Peut-être faut-il être fou pour briser les chaînes de son destin ?

La voix étrangère raisonna claire, distincte dans un lieu où le son n’existait pas. Une once de surprise traversa les pensées du moine. Puis elle disparut, rapidement dissoute par l’ambiance quiète de l’éther impavide.

D’instinct, Yardan savait de qui il s’agissait. La tonalité, les intonations, le phrasé… Tout concordait. Le marionnettiste. L’être qu’ils avaient combattu. Le télépathe qui les avait apostrophés. Celui que les dieux avaient désigné comme Obstacle dans l’ordonnancement du Grand Tout.

Un invité imprévu, on dirait. Etait-ce lui qui avait plongé Yardan dans cette transe familière ? Le moine ne se souvenait pas exactement. Il se rappelait de son impulsion, de son accrochage au corps invisible… et d’une chute. Décidément, le cheminement vers l’Envol est toujours jonché de surprise.

Pugnace, le moine concentra sa volonté pour répondre à l’entité extérieure.

Non, cela n’est vrai. Toujours tourne la Grande Roue, et Son Mouvement entraîne les Requérants dans Son Sillon. Pourtant, la fatalité n’existe qu’à l’aulne de la résignation de l’éprouvé. Draaz, bénit soit-il, enseigne à ceux qui suivent sa Voie que Volonté et Résilience sont les Clefs pour infléchir le Sillon qui est sien.

Un silence. L’ombre semblait réfléchir. Amusée et curieuse.

Regarde le monde par mes yeux.

Des images surprenantes fusèrent dans l’esprit du moine. Des images froides et précises, transparentes et acérées. Comme les parois de verres qu’ils avaient rencontré, tantôt. Le disciple du Commencement découvrait un spectacle fragmenté, avec des parcelles de réalité qui s’entrechoquaient les unes aux autres. Une apparente cohésion d’ensemble, mais une infinité de poches irréconciliables à jamais brisées.

Le message était limpide. Et pourtant, Yardan ne put s’empêcher de ressentir de la tristesse à l’égard de cette entité perdue, noyée dans une vision si tragique des choses.

L’immensité du Grand Tout est une réalité. Et des évidences aux antipodes les unes des autres cohabitent souvent, cela est aussi chose vraie. Lors de mes voyages, j’ai pu constater ce schisme dans les villes, les pays et même dans les cœurs des gens que mes pas ont croisé. Et pourtant, cela n’est en rien preuve de discorde. Bien au contraire. Le Grand Tout est riche de par sa diversité, et non brisé de par elle. Là où vous voyez fracture, Draaz y voit concordance. Là où vous voyez défaut, Draaz y voit chance et apprentissage. Sur une même image, deux visions fondamentalement divergentes sont possibles. Sachez que je plains la sécheresse de l’empathie qui est vôtre, Maître des Pantins.

Un silence, de nouveau. Une réflexion, une balance. Des doutes. Puis une satisfaction profonde quant aux idées avancées, quant au fait pur de réfléchir.

Tu es un être intéressant, élu d’Eternité ancré dans ta foi. Tu as vaincu le destin qui devait amener Matian à me tuer en mourant avec moi.

Yardan secoua mentalement la tête de déni.

Les Dires du Dieu Dragon sont unanimes. Chaque être vraiment conscient est maître de décider là où se poseront ses pas.

Tu as raison, nous voyons la même image, mais de façon opposée. Après tout, mes maîtres m’ont façonné semblable au reflet qu’ils jugent à même de les servir au mieux.

Le Maître des Pantins manipulé. Voilà un axiome qui ne manque pas d’ironie.

Tu n’en effleures que la surface. Cette ironie est la pierre angulaire de ma genèse, elle me convient pleinement. L’important n’est pas la cause, mais le fait. J’existe, c'est ce qui compte.

En cela, les enseignements du Dieu Dragon vibrent à l’unisson de votre constat. L’acte est ce qui concrétise l’intention. Agir est donc en soi un geste sacré. Mais que vous partagiez cette pensée est très surprenant. Car en vérité, cette simple réflexion, ce simple constat que l’existence traduit l’essence rentre en conflit avec votre loyauté aveugle, et votre fatalisme infondé.

Détrompe-toi, homme de foi. Il est certaines choses dont on ne peut se défaire avant la mort. Je n'appréciais pas mes anciens maîtres aboleths. Mais ils m’avaient investi de la mission impérieuse d’étendre leur emprise. J’ai exécuté leurs volontés. Sans passion à la tâche. Mais avec ardeur, précision et minutie. Puis vous m'avez vaincu, et brisé mes efforts. Sache que je ne vous en tiens pas rancune. La présence de mon âme d'homoncule ici est sa meilleure preuve d’existence. Je t’en suis reconnaissant.

Ce fut au tour de Yardan de rester silencieux un instant.

Nous avons donc contré les plans ignobles de vos maîtres en ces lieux ?

Oui. Mais à l'échelle d'un monde, c'est peu. Mes maîtres ont toujours plusieurs plans en cours. Et d'autres sont pour vous dangereusement avancés. Bien plus que le mien, qui n'était qu'un simple rouage.

Une secousse désagréable parcouru le nexus des pensées du moine. Il restait tant encore à faire. Un arbre a été abattu, mais la forêt reste dense et impénétrable.

La voix du marionnettiste résonna de nouveau.

J’avoue être curieux. Pourquoi être venu si loin dans les entrailles de la terre, ancien habitant des îles de la surface ?

Il s’agit là d’une Mission Divine, qui nous a été enjointe par les Dieux de la Triade du Renouveau. Et aussi de l’expression de notre Volonté, car nous l’avons acceptée en notre âme et conscience. C’est Justice que de traquer les Suppôts de l’Horreur, qui ont fomenté tant de siècle plus tôt l’anéantissement du monde de jadis.

Yardan senti son visiteur éprouver un sentiment nouveau. De la compréhension, peut-être ?

Ah, oui, l’extinction de masse. Les cendres et la nuit. Ce plan est toujours en cours. Mes anciens maîtres ne raisonnent pas sur l’échelle des races conscientes d’Eana. Un premier échec ne les empêche pas de recommencer. Les conditions de votre plan d’existence ne leur conviennent pas. L'air de leur foyer dépourvu d'astre du jour est bien plus acide et dense que le vôtre. Pour s'installer, ils doivent y remédier. Vos vies sont juste incompatibles avec ces conditions, n'y voyez rien de personnel.

Rien de personnel ? Je n'y crois guère. Pourquoi alors transformer en monstres difformes tous les vivants qui s'aventurent entre leurs mains ?

Le mutagène est un geste de leur part pour vous acclimater à leurs conditions. Il est encore en phase d'ajustement. A terme, cela pourra aussi servir à inciter les gens transformés à aller dans leur sens, et à renverser le rapport de force en leur faveur.

L’esprit du moine se durcit un instant, avant de se détendre de nouveau. Cette confirmation aussi brutale des soupçons de son groupe ne réjouissait guère l’adepte du geste, mais il y voyait la preuve que leurs choix passés avaient été les bons.

Avec aisance, l’esprit du marionnettiste reprit son discours, sur le même ton professoral.

Comme je disais, tu es intéressant, élu d’éternité. Ou Yardan, si tu préfères. Ton esprit a eu aperçu des tréfonds d’Eaux Noires, ce dont peu peuvent se vanter. Mais au lieu d’en sortir brisé par la folie, tu as choisi de faire tienne une partie des pouvoirs dormants des fosses. C’est captivant.

Le moine se garda bien d’intervenir sur le sujet, lui-même balbutiant encore dans la maîtrise des énergies approchées lors de son étonnant voyage dans les brumes. Plus tard, peut-être.

Le rôle des élus, les truchements du destin, la capacité de choix noyé dans un maelstrom déterminé… ce sont des thèmes passionnants. Par exemple, élu d’éternité, dis-moi… est-on libre en étant l'outil d'un destin contre un autre destin ?

Je vous ai déjà répondu. Et puis, ce présent disciple se contente d’appliquer les préceptes des enseignements de Draaz, loué soit-il.

Tu esquives ma question, élu. Mais qu’importe. Je me réjouis que ce soit toi mon hôte pour ces temps à venir. Les autres membres de ton groupe sont plus contrastés. Certains ne manquent pas de panache. D’autres ne méritent que mon mépris. Cette jeune melessë, Caliobé, est d’une vulgarité sans borne. Je ne l'aime pas. Et cet homme à l’œil torve qui la suit comme un petit chien fidèle aussi.

Yardan hocha la tête de déni.

Une même scène, et deux vues différentes. Décidément, nous y revenons toujours, Maître des Pantins. Pensez ce que vous souhaitez de mes Frères de Mission. Mais ayez la décence de garder ces jugements pour vous. J’ai traversé avec eux Feu, Mort et Renaissance. La Balance est seule juge des actes des vivants.

Un nouveau silence, plus réservé.

Arrêtons ici pour cette fois, élu d’Eternité. Nous aurons d’autres occasions. Tes compagnons s’impatientent, et les blessures de ta chair sont à traiter. Je suis désormais un simple observateur de votre combat, et je suis de ton côté car tu m'as vaincu. Sache ainsi que la sève de mes agaves est curative. Au revoir.

Petit à petit, l’ombre de celui qui fut le marionnettiste se dissipa. Et le nexus, à son tour, reprit son aspect si familier, sans la moindre perturbation dans le kaléidoscope diapré de son for intérieur. Pourtant, en se concentrant, le moine sentait l’écho du spectre de leur ennemi. Tapis quelque part, prêt à revenir échanger s’il le sollicitait. C’était une sensation nouvelle, et étrange. Sans menace directe, mais qui dérogeait à la quiétude ordinaire.

Yardan décida dans l'immédiat de rester stoïque. Je ferai avec. Il n’y avait pas le choix, de toute façon. Heureusement, la présence de l’âme du défunt ne semblait pas receler de danger. Si cela se maintenait ainsi, Yardan essaierait de converser de nouveau avec l'ancien laquais des aboleths, les Sombres.

D’une impulsion mentale, le moine mit fin à la transe dans l’éther de ses pensées.

La sensation de plusieurs couches qu’on déchire, palier après palier…

Yardan ouvrit les yeux. Sa vision était encore floue. Soudain, des vives brûlures remontèrent à son esprit. Ses mains, ses bras, son torse, ses jambes… il brûlait, comme criblé de multiples coupures. Gémonies, que s’est-il passé ? Ses muscles, cependant, semblaient répondre.

Il se mit sur un coude, et leva une main avec difficulté pour se frotter les yeux. Il était allongé par terre, de toute évidence.

[Commun des Profondeurs] Draaz m’assiste, où suis-je ?
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 6
CA 15 - PV 45/45 (6d8) - DV 6/6 (d8+2) - Points Ki 6/6 - Héroïsme 3/3 - Gourde 10/10

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 63
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Edwald Therlack » 29 nov. 2020, 11:08



Yardan avait l’air dans de bonne main malgré son états, espérons que ce n’est pas encore un jeu de lumière dissimulant l’ombre du mal.

Le geste du barde l’avait touché, tant de sympathie malgré les circonstances. Soit il avait quelque chose en tête, soit sa bonté d’âme n’avait d’égale que sa volonté de survivre aux épreuves de dame destinée.

« Merci, j’espère pouvoir m’acquitter un jour de cette dette »
dit-il au barde, un timide sourire s’esquissa alors qu’il avançait.

Le magicien pendant ses fouilles se prit d’un doux désir en fantasmant la sortie du groupe des entrailles de la terre. Ne pourra-t-il jamais un jour, voire de ces propres yeux, l’émeraude des forêt, l’azur du ciel d’été, l’arc-en-ciel aux milles couleurs de la surface ? Quelle était vraiment la chaleur du soleil flamboyant, la fraîcheur nocturne de la pâle lune ? Personne, hormis peut-être des habitants de l’inframonde, ne pourrais le comprendre, cette volonté ardente de ressentir le monde tel qu’il l’avait rêvé. Les élus d’éternité ne le comprendraient qu’en partie, ce n’est que lorsqu’on a perdu quelque chose qu’on ressent l’extrême besoin de le retrouver.

Seulement avec de tels opposants, il lui faudrait trouver des techniques martiales plus experte. Il pourrait peut-être faire quelque chose de cette épée finalement… un instrument hybride pour un lanceur de sort appartenant à deux mondes différents.
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Avatar de l’utilisateur
denkaii
Messages : 225
Inscription : 18 déc. 2017, 15:32
Localisation : Près de Chalon s/S

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par denkaii » 30 nov. 2020, 00:33

Tout va bien, Yardan. Nous sommes dans l'antre du marionnettiste, à qui tu as porté un coup fatal avant de perdre connaissance. Ton corps à été blessé par des éclats de verre, mais rien de grave. Je suis très heureuse que ta volonté ait pu défaire les dernières illusions que cet être avait tissé sur ton esprit.

Edra avait cessé ses prières lorsque le moine avait ouvert les yeux, son soulagement souligné par un grand sourire. Elle avait parfaitement relevé les paroles de Darkha, mais elle ne souhaitait pas que la discorde vienne teindre la grande victoire qui s'était joué il y a peu. Et puis, Levko avait rapidement clos le débat.

Tout le monde est en vie, et la colonie est sauvée. je n'éprouve que de la gratitude, envers vous tous, et envers Elleil. Peux-tu te lever, disciple des Dragons ? Un sol jonché de débris tranchants n'est pas idéal pour panser des plaies. retournons à l'entrée, où je pourrais soigner tes maux.

Là dessus, la prêtresse prit garde à saisir Yardan en des points où les éclats de verre avaient épargné sa chair, pour l'aider à se relever.
Dernière modification par denkaii le 30 nov. 2020, 17:24, modifié 3 fois.
Douce-Suma, Saurian Druide Niv 6
Init: 1d20+2
PV : 51/51, CA 17, DV : 6/6, JS : FO-1 DE+2 CO+3 IN+3 SA+7 CH+0
Sorts utilisés : lvl1: 0/4, lvl2: 0/3 lvl3: 0/3
Mod att. sorts : +7 / JdS sorts: 15

Iris
Administrateur
Messages : 2553
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

MJ passait par là...

par Iris » 30 nov. 2020, 09:09

Edra se rendit compte en examinant les lieux que la sortie de la pièce, d'où revenait Dharka, était plus proche que l'antichambre où avait eu lieu le combat avec les arachnoformes et les gymnotes des brumes. Il y avait ainsi moins de terrain à marcher, sans qu'il y eut -- a priori -- plus de risque.
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Avatar de l’utilisateur
EskatonicMonk
Bâtisseur
Bâtisseur
Messages : 394
Inscription : 14 déc. 2017, 10:26
Localisation : Perdu dans l'Inframonde

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par EskatonicMonk » 30 nov. 2020, 10:29

Entendant Yardan se réveiller, je fis volteface pour aider Edra à transporter le blessé là où elle le voulait.

« Tu nous as fait peur, disciple de Draaz, mais tel est le prix à payer pour ton exploit j'imagine. Merci à toi et que Draaz soit loué pour t'avoir rendu vivant à ce monde. »

Je ne pus m'empêcher de jeter un regard à Dharka à ce moment là...

« Où étais-tu passé ? Comment te sens-tu ? »
Taliesin, humain barde 4 / guerrier 1 ->
Init: +3 ; CA: 16 ; VD: 9M
PV: 9/39 (2B) ; DV : 4/4d8+0/1d10 ; SB : 10
JS: For+0, Dex+5, Con+2, Int+2, Sag+0, Cha+6
Sorts: 1/4 (niv1), 0/3 (niv 2) ; Inspi bard: 1/3; 2nd souffle: 1/1.

Avatar de l’utilisateur
Etmer_Fachronies
Messages : 648
Inscription : 31 mars 2016, 21:07
Localisation : Tour des Murmures, en Fachronies

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Etmer_Fachronies » 04 déc. 2020, 15:11

[Commun des profondeurs] Je pense que oui, dame Edra. Mille mercis.

L’esprit plus clair, mais les membres endoloris, Yardan accepta avec joie l’aide de ses deux frères de Mission pour se relever. Il s’accrocha aux bras tendus, et parvient en serrant les dents à se mettre debout. Des étoiles vives dansèrent devant ses mieux, mais elles finirent par s’estomper.

Gémonies, ça pique. Le moine gémit mentalement. Son corps souffrait le martyr. De toute évidence, son dernier effort avait été coûteux, très coûteux. A chaque pas, et ce malgré les soutiens de Taliesin et d’Edra, les trilles de feu qui brisaient ses membres étaient légions. La naine grise avait eu beau retirer les éclats de verre figés dans sa peau, leurs brûlures résiduelles subsistaient belles et bien. Un soin approprié s’imposait.

Il hocha toutefois la tête à l’attention du barde.

[Commun des profondeurs] Loué soit Draaz en effet, car c’est Son Dire qui guide la raison à l’heure sombre où le Serpent frappe. Et louée soit votre aide en cette heure, car ce présent disciple en a grand besoin.

Du coin de l’œil, Yardan accrocha la vue de Caliobé, qui s’échinait à retourner la salle. De toute évidence, elle quêtait quelque chose. Des trésors, peut-être ? C’était habituellement ce que la melësse cherchait.

Et si… oui, cela vaut la peine d’essayer. D’une pensée, Yardan invoqua l’esprit du Marionnettiste, qui répondit immédiatement. Cela surprit le moine, qui s’attendait à devoir entrer en transe méditative pour échanger de nouveau avec son visiteur inattendu. Peut-être pourrait-il en apprendre d’avantage pour Caliobé ?

Ne me demande pas d’apprécier ces êtres vulgaires et lâches.

De toute évidence, c’était non. Et pour le matériel ?

Un silence.

Il n’y avait donc rien d’intéressant ici ?

A présent, j’ai perdu le contact avec ce qui permettait de surveiller la cité, mais je sais que des véhicules ateakristallins étaient en approche. Les survivants des troupes d’élites de la cité avaient également commencé à se réorganiser, ils viendront certainement bientôt.

De l’intéressant, mais pas comme Yardan l’avait pressenti. Il remercia tout de même mentalement l’esprit de l’information, puis s’exprima à voix haute.

[Commun des profondeurs] Dame Edra, avez-vous connaissance de corps d’élite duegars qui viendraient sciemment à notre rencontre ? Faut-il nous préparer à quelques périls ?
Les Aigles d'Arolavie : Yardan, adepte du Dieu-Dragon - Moine de niveau 6
CA 15 - PV 45/45 (6d8) - DV 6/6 (d8+2) - Points Ki 6/6 - Héroïsme 3/3 - Gourde 10/10

Avatar de l’utilisateur
denkaii
Messages : 225
Inscription : 18 déc. 2017, 15:32
Localisation : Près de Chalon s/S

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par denkaii » 05 déc. 2020, 17:14

"Eh bien, cette station est une colonie pénitentiaire à l'origine. Si quelqu'un a réussi à prévenir les villes alentours, alors oui, des secours auront sûrement été envoyés pour les survivants, et des forces spéciales pour nous prêter main-forte!"

Edra avait répondu avec enthousiasme, tout en terminant d'extraire un énième morceau de verre. Néanmoins, après réflexion, quelque chose l'inquiétait un peu.

"Yardan, je... Pourquoi cette question ? Je... je sais qu'aujourd'hui, mon peuple a montré une part sombre, et honteuse de lui-même, mais il n'y a pas que du mauvais. Quoi qu'il en soit, la plupart d'entre nous sont méticuleux et ordonnés. Si de tels secours devaient arriver, il serait bon de les prévenir de ce qui est arrivé avant qu'ils ne passent à l'action."
Douce-Suma, Saurian Druide Niv 6
Init: 1d20+2
PV : 51/51, CA 17, DV : 6/6, JS : FO-1 DE+2 CO+3 IN+3 SA+7 CH+0
Sorts utilisés : lvl1: 0/4, lvl2: 0/3 lvl3: 0/3
Mod att. sorts : +7 / JdS sorts: 15

Avatar de l’utilisateur
Edwald Therlack
Messages : 63
Inscription : 15 mai 2018, 16:19

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Edwald Therlack » 08 déc. 2020, 12:49



Alors qu’Edwald cherchais éperdument un moyen de pouvoir retranscrire les derniers souvenirs de son existence onirique, il entendit d’une oreille le dialogue entre le moine et la prêtresse. Le magicien s’arrêta net et se retourna vers ses compagnons en plein échange.

« Vous voulez dire que des duegars viennent ici ? et en force ? Comment pouvez-vous en être sur » Demanda Edwald avec un regard interrogatif « Nous sommes dans un lieu empli de connaissance interdite dépassant l’imagination : même des êtres bons pourrait être curieux de savoir ce que cette… « science » peut donner ! Et imaginer que quelqu’un soit inspirer au point de réitéré ce que la marionnettiste a pu créer !»

Dans sa voit l’on pouvait aisément deviner un mélange entre dégout, crainte et résolution.

*** il soupira pendant un instant***

« Nous devons détruire ces lieux, si cela est en notre pouvoir ! … ou du moins, toutes chose qui pourrait permettre de recréer une telle horreur. Je ne souhaite à personne de vivre les expériences que j’ai subies, et ne me rendrait pas complice d’une telle chose par inaction, du-sais-je y laisser ma vie.»

Cela étant, bien que cette annonce emplis soudainement les pensées du trentenaire, une autre idée germina dans l’esprit d’Edwald, plus sombre : Ce lieux était une prison… qu’avait-il bien pu faire pour se trouver en tel lieu, loin de la surface.
Edwald Therlack de Monteroche - Mage de guerre (6)
DV : 6D8 - PV : 45/45 (S) PV - Fat : 0 - SB:11 - CA : 12
FOR=16 DEX=10 CON=14 INT=18 SAG=10 CHA=10
Athl(+6); JS INT(+7); Arca(+7); Hist(+7); JS SAG(+3); Pers(+3)

Iris
Administrateur
Messages : 2553
Inscription : 20 mars 2016, 16:58
Localisation : Près de Lyon

Re: Inframonde chap. 3-08 - La toile du marionnetiste

par Iris » 09 déc. 2020, 08:39

Tandis qu'ils discutaient hors du jardin, dans l'espace calme visité par Dharka, les plus vigilants remarquèrent au loin, provenant d'une structure qui évoquait un port sans eau, des silhouettes -- une poignée -- accompagnées de légères lumières.
Si je ne suis pas là, vous pouvez me trouver ici ou ou par MP.

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Nous sommes le 27 févr. 2021, 13:13